Deux courses à cheval pour découvrir la Mongolie en 2020

Deux courses à cheval pour découvrir la Mongolie en 2020

02 nov. 2019

On conseille souvent de prendre son temps pour voyager, profiter des paysages et aller à la rencontre du peuple qui nous accueille. Pourtant, rien de plus excitant et inédit qu’une longue course à cheval pour explorer les steppes Mongoles. S’il va falloir galoper pour battre les chronomètres, c’est tout de même une occasion unique pour observer l’incroyable et paisible nature de la Mongolie, vivre une expérience de nomade à la locale, et nouer des liens forts avec votre seul compagnon de voyage, le cheval.

Deux grandes courses à cheval sont déjà prévues pour l’été 2020. Très convoitées, il vaut mieux les réserver en avance.

Le Mongol Derby

C’est un classique pour les cavaliers du monde entier : la course « Mongol Derby » est la plus longue et la plus épuisante du monde. Elle suit les traces des messagers de Genghis Khan. Le grand guerrier avait mis en place un réseau pour traverser la Mongolie jusqu’à la Chine et délivrer, en peu de temps, d’importants messages d’un bout à l’autre de son empire. Sur le même modèle, la course propose des étapes tous les 40 km, où vous pourrez changer de cheval et repartir à galop dans les steppes.

Il faudra parcourir, en toute autonomie et pendant dix jours, plus de 1 000 kilomètres pour arriver au podium et souffler. La distance est longue et il faudra beaucoup d’efforts pour arriver à bout, mais les paysages que vous découvrirez en toute liberté et solitude valent le coût. C’est l’occasion de découvrir la Mongolie sauvage, aux côtés de bergers, d’aigles, de yaks ou encore de chameaux. Sans oublier que les étapes se font dans des yourtes, au plus proche des nomades mongoles, qui se feront un plaisir de vous réconforter avec des plats maison, et de partager avec vous leur culture.

  Deux courses à cheval pour découvrir la Mongolie en 2020  

Dompter un cheval mongol

C’est aussi une expérience unique à partager à deux, avec votre cheval semi-sauvage. Les chevaux mongols sont petits, mais incroyablement forts, robustes, et rapides : ce sont eux qui ont permis toutes les conquêtes mongoles pendant de longs siècles. « Les Mongols sont les cavaliers les plus incroyables que j’ai jamais rencontrés », témoigne une participante de la course, Jocelyne Pierce. « Franchement, les champions olympiques ne tiennent pas la tête à des enfants Mongoles de six ans. »

Attention, il faut quand même y être préparé physiquement. « C’était l’une des expériences les plus puissantes et inspirantes de ma vie, et, en même temps, la plus épuisante », raconte un autre participant de 2016. D’ailleurs, vous devez d’abord postuler sur le site et justifier de votre expérience cavalière, de vos capacités de survie en pleine nature, et de vos motivations, avant d’être accepté.

Galoper pour la bonne cause

On vous demandera aussi de soutenir financièrement une association pour le climat, « Cool Earth », qui lutte contre la déforestation. Ce n’est pas qu’un difficile défi physique, mais un véritable voyage initiatique, marqué de rencontres, de dépassement et de générosité. Pour gagner, c’est l’esprit qui compte avant tout. Preuve en est, le dernier vainqueur avait 70 ans !

La course aura lieu du 2 au 14 août 2020, mais vous pouvez dès à présent réserver pour 2021 s’il vous faut plus d’entraînement. Les organisateurs limitent le nombre de participants à 40, donc il faut s’y prendre en avance.

  Deux courses à cheval pour découvrir la Mongolie en 2020  

Le Gobi Desert Cup

Un peu plus modeste, cette course, qui aura lieu du 19 au 28 août 2020, propose un parcours de 480 kilomètres à travers le désert de Gobi. Etalée sur six jours, la course vous demande de parcourir 80 km par jour, avec deux pauses vétérinaires dans la journée pour vérifier l’état de votre monture. Les organisateurs vous donnent la possibilité de changer de cheval tous les jours, pour ne pas épuiser l’animal.

Cette course permet de financer environ 60 familles nomades qui aident à l’organisation. La grande différence avec son cousin, le Mongol Derby, c’est que la course est tracée : pas besoin de se perdre dans les déserts et steppes mongols, on vous indiquera où aller. Les organisateurs choisissent aussi des chevaux calmes, pour assurer la sécurité des participants. C’est donc une course plus accessible et moins épuisante, mais il ne faut pas négliger la distance, qui reste très longue et fatigante.

Vous aurez 12 heures chaque jour pour arriver à destination, 80 km après le point de départ. Petite récompense en fin de journée : vous serez logés chez l’habitant, dans la chaleur d’une yourte, et vos hôtes seront aux petits soins pour vous remettre en forme.

Le Gobi Desert Cup a d’ailleurs été fondé par une participante du Mongol Derby, Camille Champagne Bargenquast. Elle avait adoré cette aventure, mais aussi compris qu’elle était parfois trop difficile : elle a dont décidé de faire une course moins dangereuse et moins effrayante pour permettre à plus de cavaliers de vivre une expérience semblable au coeur de la Mongolie.

Et si vous n’êtes pas prêts à parcourir autant de kilomètres à cheval, nous vous offrons des circuits tout aussi palpitants, mais moins épuisants, pour découvrir la Mongolie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Laura de "Horseback Mongolia". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 80