Cette femme mongole traverse le monde avec ses chameaux

Cette femme mongole traverse le monde avec ses chameaux

17 déc. 2019

Partir en voyage en Mongolie est une aventure en soi. Certains sont plus gourmands, comme Baigalmaa Norjmaa. Cette jeune mongolienne de 30 ans a entrepris en 2017 un voyage fou, unique et historique : elle veut rejoindre le Royaume Uni depuis la capitale de la Mongolie… avec ses chameaux. Elle devrait parcourir en tout plus de 12 000 kilomètres. C’est une belle histoire d’amour pour sa culture et pour les animaux, de force physique et intérieure, de féminisme et de rêves.

Baigalmaa Norjmaa est partie d’Oulan-Bator, la capitale de la Mongolie, fin 2017, avec pour compagnons neuf chameaux. Vêtue de vêtements mongols traditionnels et de fourrures pour résister à l’hiver, elle a traversé le désert mongol par des températures extrêmes de -50°C. Son rêve ? Rencontrer la famille royale en Angleterre, et refaire la Route de la Soie à chameau, dans un siècle de moteurs, de web et de téléphones.

  Cette femme mongole traverse le monde avec ses chameaux  

S’accrocher à ses rêves

«Mon but est de promouvoir la culture et le mode de vie des nomades Mongols à travers le monde, et de partager mes connaissances sur les chameaux dans les pays que je visite, » écrit-elle sur la page Facebook de son projet, « Steppes to the West ». « Dans notre monde où nous sommes emprisonnés par les technologies, je trouve que c’est vraiment important de conserver nos traditions et coutumes pour l’avenir de notre monde, et de montrer la capacité de l’être humain et des femmes en particulier, » poursuit-elle.

Baigalmaa est née dans une famille nomade et sait s’adapter aux changements et relever les défis. Malgré des conditions climatiques très difficiles et de nombreux obstacles, Baigalmaa ne baisse pas les bras. Et c’est d’ailleurs son but : « Je veux montrer aux jeunes enfants qu’il faut toujours suivre ses rêves. On m’a dit tellement de fois que j’allais échouer, que ce n’était pas possible de voyager comme cela, et que je ne devais pas le faire parce que j’étais une femme. Il ne faut prendre cette négativité comme un extincteur, mais au contraire s’en nourrir pour surmonter les obstacles de la vie », partage-t-elle.

  Cette femme mongole traverse le monde avec ses chameaux  

Déjà plus de 5000  km dans les pattes

Les chameaux étaient utilisés dès le début de la Route de la Soie par les commerçants pour porter leurs biens sur de très longs trajets. Ils peuvent porter jusqu’à 250 kg de chargement chacun, et marchent environ 50 km par jour.

En deux ans, Baigalmaa a parcouru 5400 km, depuis Oulanbatour jusqu’à la frontière turkmène. Elle a traversé la Mongolie, la Chine, le Kazakhstan, l’Ouzbékistan et le Turkménisan. En Iran désormais, elle attend davantage de financement pour pouvoir continuer son voyage. Elle compte sur une campagne de financement participatif pour s’équiper et pouvoir nourrir et soigner ses chameaux tout au long du voyage. Pour atteindre son but, Baigalmaa devra encore traverser l’Iran, la Turquie, la Bulgarie, la Hongrie, l’Autriche, l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni : un parcours encore gigantesque, mais qu’elle a hâte d’entreprendre.

  Cette femme mongole traverse le monde avec ses chameaux  

Photos: Steppes to the West

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *
Orosz
03 avril 2020
Bonjour. Où cette jeune femme est elle en ce moment ?
Répondre
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Sylvain de "Horseback Mongolia". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 80