Le temple de Gunj

Le Gunjiin sum, “temple de la princesse”, se situe dans l'enceinte du parc naturel Gorkhi Terelj, dans la région dite de Baruunbuyan, à 140 km au nord-est de la capitale. Protégé depuis 1961, le temple de la princesse a été construit en 1740 par Dondovdorj.

Histoire du temple

Au XVIIème siècle le khan mongol Dondovdorj et une princesse mandchoue tombent amoureux l’un de l’autre et se marient. Lorsque la princesse meurt assassinée, le khan Dondovdorj et les Mandchous décident de construire un temple en son honneur, ainsi qu'un monument funéraire en marbre. Les Mongols y envoient 200 moines pour y servir. Le temple accueillera de plus en plus de pèlerins et finira par s'agrandir. Contrairement à la grande majorité des monastères en Mongolie, celui de Gunj n'a pas été détruit par les soviétiques mais est tombé en ruine pour cause de négligence et de vandalisme. Aujourd'hui, il ne reste que le temple principal et quelques murs du monastère, le tout en mauvais état. On peut apercevoir l’entrée d’un souterrain qui était autrefois équipé d’un système de défense assez convainquant : si vous tentiez de pousser la porte, des flèches vous transperçaient !

Le temple n'est pas un must, mais un objectif agréable pour une randonnée dans le parc.

Comment vous y rendre ?

Le monastère de Gunj se situe à environ 30 km à vol d'oiseau au nord du village de Terelj. Il vous faudra un guide pour vous y rendre. Vous pourrez passer directement par les montagnes au Nord, ou prendre la route plus longue qui longe la rivière Baruunbayan. Il vous faudra au moins une journée de cheval pour vous rendre sur le site (2 jours aller / retour), ou 2 jours si vous êtes à pied (randonnée de 4 jours aller / retour).

Bonjour

Je suis Laura de "Horseback Mongolia". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 80