Le musée de Choijin Lama

Le monastère de Choijin Lama, également connu sous le nom de Musée de la religion, se compose d'un ensemble de cinq temples construits entre 1904 à 1908. Il est dédié à Choijin Lama Luvsankhaidav, petit frère du huitième Bogdo Khan. Considéré comme l’un des plus beaux monastères de Mongolie, il cessa d’être utilisé comme lieu de culte en 1938. Il aurait pu être détruit mais fut sauvé et devint en 1942 un musée censé exhibé les croyances féodale du passé. Il fut restauré en 1960-1961, mais demeure un musée, sans activités religieuses.

Le musée de Choijin Lama contient des exemples de valeur de l'art bouddhique, comprenant notamment des tableaux de Ts. Zanabazar, ainsi que des masques brodés de coraux pour la cérémonie de la danse Tsam, des statues en bronze de dieux représentés dans des poses érotiques, ainsi que des tankas de soie et de nombreux autres objets.

Vous pourrez observer 5 temples dans l'enceinte du monastère.

Tout de suite à l'entrée, se trouve le temple principal de Maharaja.
En entrant dans le temple, on trouve quatre grandes sculptures majestueuses de grands rois gardiens; deux à droite et deux à gauche. Ces sculptures ont été créées en papier-mâché par des artistes mongols.

Le monastère abrite une statue dorée du 18ème siècle de Sakyamuni (le Bouddha historique) avec ses deux disciples, debout à ses côtés. À droite de la statue du bouddha, il y a celle de Choijin Lama Lubsankhaidav, alors qu'à sa gauche on peut observer celle de Baltung Choimba (l'enseignant du Bogd Khaan), dont les restes momifiés se trouvent à l'intérieur de la statue. On y admire également des peintures sur rouleau ainsi que certains des plus beaux masques Tsam du pays. Le gongkhang derrière le hall principal contient le trône de l'oracle et une statue magnifique représentant l'union sexuelle mystique.

Les autres temples sont:

  • Le temple Zuu, dédié à Sakyamuni. On y trouve des sculptures en papier mâché du Bouddha passé, présent et futur avec ses deux disciples. Les 16 apôtres sont représentés sur les murs du temple, et les quatre protecteurs Makhranz sont représentés assis dans des grottes, tels des ermites en train de méditer, de chaque côté de la porte d'entrée.
  • Le temple de Yadam se tient à l'écart des autres temples, et est entouré d'un mur de briques. Luvsankhaidav, un protecteur du bouddhisme en Mongolie y venait pour prier. Il abrite aujourd'hui des statues de bois et de bronze de différentes déités, dont certains créés par le célèbre sculpteur mongol Zanabazar.
  • Le temple Amgalan ou de la paix, est dédié à la première réincarnation Mongole du Bogd Javzandamba, Zanabazar. Vous pourrez admirer un auto-portrait de ce dernier ainsi qu'un petit stupa que Zanabazar aurait ramené du Tibet. Certaines de ses oeuvres, telles que Ratnasambhava, Mintug, Maidari Mania, le Tara vert ou encore le Tara blanc sont exposés sur les murs du temple.
  • Le temple de Zankhan où Choijin Lubsankhaidav s'est extasié. derrière les vitrines on peut observer des statues en bronze de Yamantaka et autres déités.

Bonjour

Je suis Sylvain de Horseback Mongolia. Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 80

Bonjour

laissez votre message ici
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 80