Les ruines de Khar Balgas

C’est dans la verdoyante plaine de Talal-khain-dala que se situe Ordu-Baliq, plus exactement sur la rive ouest de la rivière d’Orkhon dans la province de l’Arkhangai, non loin de l’ancienne capitale Kharkhorin.

Connue notamment sous les noms de Mubalik et Karabalghasun, Ordu-Baliq qui veut dire en français « la ville des armées », fut la capitale de Uyghur Khaganate. Ses ruines sont connues sous le nom de Kharbalgas, « la cité noire », faisant parti intégrante du site du patrimoine mondial : « Le paysage culturel de l’Orkhon Valley ».

C’est en 744 qu’ Ordu Baliq fut établit en tant que capitale. Dès lors d’une envergure de 32km2, l’ancienne capitale était scindée en trois parties, dont une partie centrale consacrée à la résidence royale, ainsi qu’aux temples. Cette mini-citadelle Ordu-Baliq jouait non seulement un rôle de commanderie, mais aussi d’entrepôt commercial, au regard de sa localisation sur la Route de la soie. C’est en 840, sous l’invasion des Yenisey Kyrgyzes (peuple turc) que la ville sera détruite. Selon les découvertes archéologiques, certaines parties de la cité étaient consacrées à l’artisanat et aux échanges commerciaux. Aujourd’hui, nous pouvons observer sur le site les ruines des fortifications et de quelques bâtiments administratifs et marchands.

L’archéologue russe, Nikolay Yadrintsev fit la découverte d’un monument avec une statue symbolisant un dragon, avec à sa base une inscription runique faisant gloire aux rois mongols les Khagans.

Bonjour

Je suis Laura de "Horseback Mongolia". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 80