Les campements Tsaatans

Les Tsaatans ou Dukhas sont une ethnie minoritaire mongole, petite communauté touva, d'origine turque, vivant dans l'extrême Nord de la province du Khövsgöl, dans la taïga.

La taïga est une zone de transition avant la toundra arctique. Buissons, conifères bas et bouleaux composent sa végétation. C’est ici le point du globe le plus éloigné des océans. Formant une sorte de barrière naturelle protégeant les camps des Tsaatans, la taïga sauvage et inhabitée se veut difficile en été : marécages, mouches et moustiques sont hélas de la partie.

La bande Nord de la taïga a été régulée sous la dynastie Qing entre 1755 et 1912, elle se trouvait alors sous la bannière Uriankhai. Lors de l'indépendance mongole en 1911, la bannière fut englobée dans la république de Touva alors indépendante. En 1944, les Russes annexèrent la république de Touva, et laissèrent alors orpheline la bande Nord du côté mongol de la frontière. À partir des années 1930, de nombreux Tsaatans et autres Uriankhais ont fui la république de Touva afin d'éviter la conscription. Dans un premier temps, le gouvernement mongol les renvoya à plusieurs reprises en république de Touva, mais en 1956, la Mongolie leur accorda finalement la citoyenneté mongole et les réinstalla dans le village de Tsagaan Nuur sur la rivière Shishigt pour tenter de les sédentariser. De nombreux Tsaatans quittèrent rapidement leur appartement pour repartir dans la taïga.

Les Tsaatans sont le dernier peuple solitaire qui vit de l’élevage de rennes dans les montagnes isolées et peu accessibles de l’extrême Nord du pays. « Tsaa » signifie renne en idiome tsaatan. Les Tsaatans sont donc « ceux qui vivent avec les rennes».

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia