La réserve naturelle de Gün Galuut

La réserve naturelle de Gun-Galuut offre un écosystème varié sur un territoire relativement restreint de 20.000 hectares environ. La réserve se situe à 130 km à l'est d'Oulan-Bator et est facilement accessible en 2h30 environ par une bonne route goudronnée. Une visite à la réserve peut facilement se combiner avec un arrêt à la Statue équestre de Gengis Khan et une excursion dans le Parc national de Gorkhi-Terelj.

Vue générale

La réserve naturelle de Gun-Galuut est une zone protégée localement afin de conserver des espèces menacées à l'échelle mondiale. Elle a été fondée par des citoyens représentant le Khoural (Parlement local) du sum de Bayandelger, province de Töv, en 2003. Elle contient trois zones : l'une, dite "touristique", est ouverte aux visiteurs, une autre a un accès restreint, et la dernière, centrale, est une zone interdite.

Sur le site se combinent harmonieusement des hautes montagnes, une région de steppes, des rivières et lacs, ainsi qu'une zone humide, qui n'ont pas subi les affres du changement. La réserve est également une terre d'accueil d'animaux rares comme le mouton sauvage (argali), la grue blanche de Sibérie, la grue à cou blanc, la grue moine, le faucon rouge, le vautour moine, ou encore l'oie cygnoïde.

Les chaînes de montagnes

La réserve naturelle de Gun-Galuut se trouve à une altitude moyenne de 1200 mètres au dessus du niveau de la mer. Les monts Baits (1641 mètres) et Berkh (1631 mètres) se dressent dans cette zone. Le mont Baits se situe dans le centre de la réserve, tandis que le mont Berkh se trouve dans l'extrême Sud. Les deux abritent une faune et une flore abondantes.

Il est surprenant de constater qu'il n’y a un seul arbre, un mélèze, sur le mont Baits. Pour ce qui est de la faune, on trouve de nombreuses espèces comme le mouton argali, le loup gris, le renard, le lynx, le chat sauvage manuul, le blaireau, le lièvre, la marmotte et des souris. Des gazelles blanches s'aventurent fréquemment à l'est de la montagne. Quant aux espèces ornithologiques, on rencontre l'aigle des steppes, l'aigle royal, le faucon sacré, la crécerelle, le faucon crécerelle, la buse de Chine, la buse féroce, l'alouette mongole, l'alouette calandre, le cochevis huppé, l'alouette hausse-col, le turdidae, le pipit, la pie, la huppe fasciée, le hibou, ou encore la chouette hulotte.

Les steppes

De vastes steppes se trouvent dans la partie occidentale de la réserve naturelle de Gun-Galuut. Dans cette zone, on trouve également la zone humide de Delberkhii qui entoure les lacs d'Ikh Gun et d'Ayaga au nord de la réserve, ainsi que les bassins des rivières Galuut et Kherlen. La zone humide de Delberkhii est la principale ressource d'eau pour les lacs Ikh Gun et Ayaga et pour d'autres rivières souterraines de la réserve. Les sols sont très fertiles, on y trouve une flore très diversifiée. Les oiseaux et autres animaux aiment donc venir dans cette région.

Les lacs

La réserve naturelle de Gun-Galuut regorge de lacs et autres bassins. Les plus grands sont le lac Ikh-Gun (8,8 km²) et le lac Ayaga (1,2 km²). Le plus intéressant, le lac Ikh-Gun, se compose de deux parties, séparées par une voie de terre sur laquelle les véhicules peuvent rouler. Ces deux lacs sont situés dans la partie septentrionale de la zone "touristique" de la réserve naturelle. De nombreuses espèces d'oiseaux d'eau passent l'été sur les berges de ces deux lacs (principalement sur celles du lac Ayaga), notamment des mouettes, canards, oies, cygnes, grues, ou des cigognes. Le lac Ayaga a été mentionné dans les années 1980 par un scientifique mongol de renom, le Dr. Dashdorj, dans un de ses articles scientifiques, en ces termes : "le lac Ayaga a besoin d'une protection immédiate car il est le foyer de nombreuses espèces de poissons en voie de disparition à l'échelle planétaire".

Les rivières

La réserve de Gun-Galuut est traversée par plusieurs rivières, y compris la rivière Kherlen, une des plus longues de Mongolie, et les rivières Ayaga, Shinebulag, Galuutai, etc. Toutes sont poissonneuses. La rivière Ayaga prend sa source dans le lac du même nom et rejoint la rivière Kherlen. Actuellement, 38 espèces de poissons sont présentes dans les eaux de la rivière Kherlen qui prend sa source dans les Monts Khentii et se jette dans lac Dalai en Mongolie Intérieure. Parmi les espèces de poissons, on trouve le taimen, la truite lenok, le brochet de l'amour, la lotte, ou encore le pseudaspius leptocephalus. Il est possible de pêcher mais en "catch and release" seulement.

Les zones humides

La zone humide d'Ayaga constitue un écosystème riche qui abrite de nombreuses espèces animales et ornithologiques. La zone humide offre un terrain fertile aux oiseaux qui peuvent y vivre et se reproduire. Ainsi, plusieurs espèces oiseaux d'eau menacées viennent ici pour se reproduire, comme la cigogne noire qui est en cours d'extinction dans le monde entier, mais qui passe des étés tranquilles dans la zone d'Ayaga.

Bonjour

Je suis Laura de "Horseback Mongolia". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 80