Le Parc national de l'Altai Tavan Bogd

Le Parc national de l'Altai Tavan Bogd, les "cinq monts sacrés de l'Altai", s'étend sur un territoire de 6362 km² à l'extrême sud-ouest de la Mongolie, et a des frontières avec la Chine et la Russie. Le mont Khuiten est le plus haut sommet de la chaîne, mais aussi de la Mongolie, avec ses 4374 mètres d'altitude. Il a été gravi pour la première fois par une expédition mongole en 1956.

L'Altai Tavan Bogd est une zone de haute montagne, où l'on trouve de nombreux glaciers. 96 % des rivières glaciaires de la Mongolie se situent dans l'Altai Tavan Bogd. Le plus accessible des glaciers est celui de Potanine, dont on peut faire l'ascension non technique, mais physique, dans le cadre d'une randonnée dans le parc. Les férus d'alpinisme trouveront également leur bonheur avec l'ascension du Malchin, "mont de l’éleveur" (4037 mètres), du Nairamdal, "mont de l'amitié" (4082 mètres) et du Khuiten, "mont froid" (4374 mètres). Les deux autres sommets formant le Tavan Bogd sont le Burged (4068 mètres) et l'Ölgii (4050 mètres). Au sud de ces hautes montagnes, le parc s'étend sur une zone de moyenne montagne, comprise entre 2000 et 3000 mètres d'altitude, accessible aux randonneurs en bonne condition physique ayant l'habitude de la marche en montagne. On y rencontre des forêts de pins de Sibérie et de mélèzes, ainsi que de nombreux lacs : Khoton, Khurgan, Dayan, Khovd, Khar Salaa, Tsagaan Salaa, Songinot ou encore le lac de Yolt. Le parc national abrite de nombreuses espèces animales comme le mouton argali, le bouquetin de Sibérie, le cerf élaphe, la fouine, l'élan, le tétras lyre ou encore l'aigle royal.

L'ensemble de pétroglyphes de l'Altai mongol, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, se situe également dans le parc national. Trois sites sont répertoriés, comprenant plusieurs milliers de peintures rupestres et de monolithes turcs, y compris les peintures rupestres de Tsagaan Salaa où il est possible d'observer plus de 10000 dessins sur 15 km de vallée.

Depuis Ölgii, il faut compter environ six heures de piste difficile pour entrer dans le parc national. Pour toute randonnée dans l'enceinte du parc, il est nécessaire d'être autonome car on n'y trouve pas de refuges. Nous y organisons des randonnées de neuf jours en autonomie, suivis par des caravanes de chameaux. La meilleure période pour randonner dans le parc va de début juin à fin août.

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia