Le musée d’histoire nationale

Le musée d'histoire nationale, anciennement nommé "musée de la révolution", a ouvert ses portes en 1991. Il possède d’importantes collections d’art nomade ou sacré, d’artisanat et d’objets domestiques et techniques (utilisés dans le cadre de l’élevage, par exemple) et représente une très belle introduction à l’histoire de la Mongolie, de la préhistoire à nos jours. Parmi les 15000 pièces du musée, on peut notamment voir des tapis et objets en soie datant de l'époque des Huns, ainsi que des bottes de cuir appartenant à un soldat mongol de l'époque.

Le premier étage est consacré à l’histoire ancienne, avec une belle collection de pétroglyphes, de stèles de cervidés et des expositions des sites funéraires xiongnus et ouighours.

Le deuxième étage propose des vêtements, objets, bijoux, des différentes ethnies mongoles. Une galerie est notamment consacrée à l’exposition des costumes traditionnels, chapeaux et bijoux des différentes ethnies mongoles.

Le 3ème étage ravira les amoureux de Gengis Khan et des hordes mongoles. La collection comprend la correspondance entre le pape Innocent IV et Guytik Khaan, écrite en latin et en persan, datée du 13 novembre 1246, et portant le sceau du Khaan. On y voit également une exposition sur la culture traditionnelle mongole avec, entre autres, une yourte meublée, des outils relatifs à l'agriculture traditionnelle et à la vie domestique, des selles et des instruments de musique.

Sont également exposés des objets bouddhistes, y compris la controversée corne de Ganlin, réalisée à partir d'un os de cuisse humain, et utilisée par les moines-chef pour appeler et exorciser les mauvais esprits.

Toutes les galeries ont des légendes satisfaisantes en anglais, sauf pour la galerie, un peu pauvre, de l'histoire de l'ère soviétique.

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia