Séjour chez une famille de la coopérative des éleveurs de yaks

Nous avons développé en collaboration avec l'ONG AVSF un projet touristique de soutien à la coopérative des éleveurs de yacks de l'Arkhangai Ar Arvijin Delgerekh. La coopérative, via des initiatives de commerce équitable, encourage les éleveurs de yacks à développer le commerce de la laine de yack, et à devenir ainsi moins dépendants du cachemire. Cette laine est également écologiquement plus viable, les chèvres à cachemire étant à la source de problèmes de désertification.

La coopérative compte aujourd'hui 168 familles adhérentes, et souhaite développer le tourisme équitable afin de permettre aux éleveurs de générer des emplois et diversifier leur source de revenus. Le tourisme constitue notamment un des facteurs limitant les effectifs des animaux et diminuant ainsi les effets négatifs du sur-pâturage.

Les familles qui souhaitent faire partie de ce programme ont décidé de partager leur quotidien avec les voyageurs en leur montrant une grande variété d'activités spécifiques à leur mode de vie. Voici une liste non exhaustives des activités développées chez les familles de la coopérative :

  • Activités liées à l'élevage : traite des animaux, peignage, ramassage des bouses
  • Dressage des chevaux
  • Coupe et transport du bois
  • Fabrication de produits laitiers : aaruul, eezgi, crème, fromage, yaourts, distillation de vodka de lait, fermentation du lait de jument
  • Cuisine traditionnelle
  • Confection du vêtement traditionnel, le deel
  • Confection du feutre : battage de la laine, tissage, etc.
  • Montage de la yourte
  • Travail du bois, confection de l'armature en bois de la yourte et des meubles traditionnels
  • Travail du cuir, notamment pour l'harnachage des animaux.

Choisir de rester chez une famille de la coopérative n'est pas anodin. il est important que vous notiez que :

  • En plus du salaire normal versé aux familles pour le logement, la nourriture et les activités, nous reversons 30 % à la coopérative (projets, TVA et cotisations sociales).
  • Les familles ne sont pas habituées à accueillir des visiteurs étrangers, et nous limitons volontairement le nombre de personnes se rendant chez ces familles. Les rapports sont donc des plus naïfs et simples, mais peuvent parfois surprendre. Il vous faut donc garder une ouverture totale d'esprit.
  • Les infrastructures d'accueil sont également des plus simples. Généralement une seule yourte avec 4 lits pour l'accueil des voyageurs, matelas très fins, certains voyageurs peuvent être invités à dormir sur un matelas à même le sol, etc.
  • Pas de douche, mais un accès à l'eau pour un toilette minimaliste.
  • Des toilettes sèches ne sont pas toujours installées, vous pourrez faire vos besoins comme les nomades : dans la nature.

Vous l'avez compris, il ne faut pas vous attendre à trouver ici un grand confort, mais plutôt à vivre une expérience très enrichissante au plus près de la vie des nomades. L'authenticité a un prix, et c'est souvent celui d'un confort spartiate.

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia