Un monorail pour mettre en marche le développement urbain de Oulan Bator

Avec le flot régulier de nouveaux investisseurs étrangers qui arrivent en Mongolie, et plus particulièrement à UB, suite au récent accord minier d’Oyu-Tolgoi, nombre sont ceux à penser qu’il est temps de refaire une beauté à la ville.

Il y a un notamment un manque important de parcs publics, à tel point que même au milieu de l’été, il est difficile de trouver ne serait-ce qu’un petit coin de verdure. Pourtant, il y avait autrefois des parcs dans la capitale mongole, mais ils ont peu à peu été recouverts par les immeubles et les centres commerciaux. Les trottoirs impeccables hérités de la période soviétique, se sont depuis fissurés et brisés, ne laissant que des amas de pierres et de terre. Au final nous avons une triste et poussiéreuse image de la ville, qui donne l’impression d’avoir gagné son indépendance au prix d’une guerre civile.

De plus, un voyqgeur ou un investisseur, venant visiter en hiver, s’étouffera dans un épais nuage de pollution que rejette les quartiers de yourtes en périphérie de la ville, auquel s’ajoute les gaz rejetés par les files interminables de voitures.

Et si cette même personne est amenée à marcher quelque part, surtout si c’est de nuit, il devra éviter de se casser la cheville dans un nid de poule ou de tomber dans une bouche d’égout ouverte. S’il y parvient, il sera sûrement obligé de recommencer l’épreuve, cette fois à l’aveuglette, dans une des nombreuses ruelles non éclairées qui pullulent dans la ville. Après un tel parcours du combattant, il lui sera peut-être difficile de prendre cet endroit au sérieux.

Alors que faire? Pourquoi ne pas opter pour un remède à tous ces maux, dénommé le Monorail? Une ligne de Monorail qui descendrait Peace Avenue, l’artère principale de la ville, avant de remonter faire le tour du centre-ville, voilà qui devrait faire l’affaire.

Ce serait Bombardier Transportation, une société cherchant sans cesse de nouvelles opportunités internationales de monter ce genre de projet, qui en serait le maître d’oeuvre. Ils ont déjà conçu de nombreux et beaux systèmes de Monorail à travers le monde avec des wagons confortables pour le plus grand plaisir des usagers.

Un monorail coûte nettement moins qu’un système souterrain, qui en plus serait presque impossible à mettre en place en raison du système de chauffage actuel et de la dureté du sol rocailleux sur lequel repose la capitale mongole.

Le seul inconvénient par rapport au système souterrain, c’est que le Monorail se déplace bien plus lentement. Mais UB n’étant pas si grande, un Monorail suffirait amplement pour desservir suffisamment rapidement une zone de cette taille. De plus ce type de système au dessus du sol, est un accessoire urbain qui ajouterait une certaine beauté et modernité à la ville.

Les coûts d’opération sont par ailleurs minimes, et le prix du billet, bien que peu élevé, finirait par rentabiliser le projet.

Cela permettrait de résoudre les problèmes de stationnements dans le centre-ville. Cela aiderait à réduire la circulation et les embouteillages, provoquant une importante baisse de pollution. Cela réduirait également la circulation des piétons, qui opteront pour un moyen plus rapide de se rendre où ils veulent. Les trottoirs ainsi dégagés, rendraient la ville plus esthétique. Et cela fournirait un moyen de transport sûr, éclairé et économique aux nombreux piétons qui doivent faire aujourd’hui avec des trottoirs caillouteux, gelés et non-éclairés.

La ville, ainsi métamorphosée, donnerait une meilleure image d’elle-même aux futurs investisseurs étrangers. Ces derniers préféreront alors, saisir la moindre opportunité, plutôt que de rater le train.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia