La France vue par une étudiante Mongole

Nous avons rencontré une jeune et jolie étudiante Mongole vivant en France, du nom de B. Baatarkhuu, qui a bien voulu nous faire partager sa vision de la différence culturelle existant entre nos deux pays. Une autre façon de voir la Mongolie, depuis la France!

 

 » Bonjour, je m’appelle B. Baatarkhuu, étudiante Mongole en France depuis maintenant 4 ans pour une licence de LEA (langues étrangères appliquées) à Chambéry. J’ai vécu de nombreuses histoires ici en France, et venant d’un pays dont la culture est complètement différente, j’aimerais vous faire part de ces moments à la fois drôles et intéressants pour vous faire comprendre certaines choses de mon pays.

Si vous venez donc visiter mon beau pays qu’est la Mongolie, vous comprendrez ainsi plus notre culture et le rapport entre les personnes pour une expérience vraiment passionnante. Voici quelques exemples sur ces 4 ans:

 

°°Serrer la main « à la Mongole »:

Lorsque je suis arrivée en France, et le tout premier jour à Paris, je me trouvais dans le métro avec une amie française. Un monsieur tout proche de nous a soudainement touché mon pied par accident. Je me suis empressée d’essayer de lui serrer la main, mais il m’a regardé bizarrement avec de grands yeux et est parti.
En Mongolie, quand on touche le pied de quelqu’un, on se doit de serrer la main même si on ne connait pas la personne. C’est une sorte de tradition et de politesse. Cela démontre que vous faites attention à l’autre personne. Quand vous êtes en Mongolie, si un inconnu vous touche la main ou la serre, il ne faut pas être choqué. C’est tout simplement qu’il a du toucher votre pied par mégarde.
Si vous venez en Mongolie, il ne sera donc pas rare pour vous de devoir serrer la main de votre guide ou de votre chauffeur durant votre séjour si cela se produit! (d’ailleurs ils apprécieront ce geste de votre part).

 

°°Le Vouvoiement est très important en Mongolie

J’ai trouvé un petit boulot dès que je suis arrivée en France. En tant que professeure de mongol, j’ai commencé à donner quelques cours à une dame française qui qui était très intéressée par mon pays. À ce moment là elle était âgée de 59 ans. Dès que le premier cours, elle m’a demandé de la tutoyer. Ayant le même âge que ma maman, je ne pouvais absolument pas la tutoyer!
Parce qu’en Mongolie, le vouvoiement est très important (et meme trop important sans doute pour nos amis francophone!), je vouvoie ma sœur qui a seulement 2 ans plus que moi, et que toutes les personnes plus âgées – de ma famille aussi bien que des personnes inconnues. Ceci faisant partie intégrante de la culture Mongole, chaque personne de l’enfant à la personne âgée se doit de vouvoyer une autre plus âgée qu’elle. C’est un gage de respect.

Ainsi, quand vous serez en Mongolie, peut-être que vous aurez des chauffeurs ou des guides ou bien des nomades qui seront plus âgés que vous. Il faudra dans ce cas les vouvoyer absolument. Même si vous passez beaucoup de temps avec eux et êtes devenus très proches, le vouvoiement devra toujours être présent. Bien sûr, étant étrangers ils ne vous en tiendront pas vraiment rigueur mais c’est déjà beaucoup de savoir s’adapter à la culture Mongole, et vous serez encore mieux considérés par vos hôtes.
Comment vouvoyer en Mongol? il faut dire « ta » pour l’équivalent de « vous ».  Par exemple « ta sain bain uu? » Pour bonjour (à vous)!

Aussi, pour les français, la politesse est quelque chose de sacré. Mais dire sans arrêt « merci » est tout à fait embêtant pour nous les Mongols. De la même façon, le « s’il te plait ou s’il vous plait » très important en France, n’est même pas dans le vocabulaire Mongol! Donc, il n’est pas rare de voir des gens me disant « tu n’as pas dit le mot magique » avant de me servir un plat par exemple…. et je ne comprenais pas très bien cette nuance française au début..

(Edit: Nous avons dans la même idée l’article sur 5 boulettes culturelles à ne pas commettre en Mongolie qui pourra aussi vous inspirer en lisant à propos de la Mongolie)

 

°° Faire la bise,

Les mongols ne font pas la bise purement et simplement! Quand je suis arrivée en France, une chose très difficile à faire pour moi, c’était bien la bise. Le problème c’est qu’en France, tout le monde se fait la bise! Des amis aux proches de la familles, ou même à des personnes qu’on ne connait pas, cela me semblait bien étrange! Pour faire encore plus compliqué j’ai appris que suivant les régions en France, on fait 2, 3 voire 4 bises!
Culturellement, nous les Mongols sommes très timides. Moi-même, depuis toute petite je n’aimais pas faire la bise aux gens. Si vous faites la bise en Mongolie, ce sera perçu comme une chose très surprenante, surtout si c’est au premier contact avec des nomades! La plupart du temps, seuls les amants se font des petits bisous.

D’ailleurs, chose intéressante pour les francophone venant en Mongole (je ne l’ai pas remarqué, car habituée), c’est la façon dont les personnes âgées font « la bise » aux tous petits enfants: au lieu de faire un bisou sur la joue du petit, ils sentent le haut de la tête de ce dernier. Cela fait bizarre pour mes amis français sur place, car ils n’avaient jamais vu ca! Et vous, combien de bises faites vous chez vous?

 

°°Les questions gênantes que posent les Mongols!

Nous sommes très curieux naturellement, et l’on aime bien savoir le pourquoi du comment! Je me suis aperçue qu’en France, il existe de nombreux tabous sur pleins de sujets, tels que l’âge, le salaire, le métier ou d’autres sur la vie privée. Si les mongols commencent à vous poser pleins de questions de ce type, sachez que c’est tout à fait normal pour nous. Il ne faut pas le prendre de façon malsaine, puisque par exemple nous sommes capables de vous poser plusieurs de suite la question: « mais pourquoi n’es tu pas encore mariée? »

En Mongolie, certaines situations sont très surprenantes, comme par exemple des personnes vivant seules. Dans mon pays, tout le monde doit se marier, et nous ne comprenons pas pourquoi certains ne se marient pas. Si on vous le demande, ne prenez pas cette question de manière trop sérieuse.. C’est aussi une façon de briser la glace et d’en savoir plus sur l’interlocuteur et d’aborder pleins de sujets lors de voyages par exemple!

 

°°Ne regardez pas trop longtemps dans les yeux des mongols

Selon la culture française, et j’ai pu le remarquer, il est bon de regarder les personnes dans les yeux lorsque vous discutez sinon c’est un manque de respect. À l’inverse, en Mongolie, c’est très gênant. Quand on respect quelqu’un ou quelqu’un d’important, on ne le regarde pas droit dans les yeux, tout du moins pas trop longtemps.
Comme une sorte de défi, ou bien si quelqu’un vous veut du mal, il vous fixera et vous mettra mal à l’aise.

 

°°On ne siffle pas dans la maison

Beaucoup de français sifflent dans la rue, au bureau, à l’école et même dans la maison. En France, c’est vu comme un geste de décontraction, appréciation d’une musique que l’on a en tête, ou tout simplement parce qu’on s’embête!
Mais si vous le faites en Mongolie, vous allez vous attirer des problèmes! Toutes les personnes Mongoles vous le diront, il n’est absolument PAS bon de siffler dans la maison. Pourquoi? simplement parce que cela attirerait les mauvais esprits, signes de malchance ou bien une non réussite dans la vie/dans vos finances, et ferait rentrer des serpents dans la maison… Tout un programme!

 

Tout ceci ne représente qu’une petite partie de toutes ces différence culturelles entre les deux pays, et il est intéressant de voir que bien d’autres « croustillantes » histoires sont à découvrir! Nous les Mongols sommes un peuple fier de nos traditions, et malgré le fait d’intégrer progressivement d’autres coutumes de pays étrangers, nous gardons beaucoup de ces spécificité qui font de la Mongolie un pays unique et magnifique à visiter et à vivre!

PS: j’adore la France!  »

 
Si vous suivez notre blog depuis quelques temps déjà, vous vous rendrez compte au combien toutes ces choses intéressantes, bizarres parfois, et rigolotes peuvent influencer notre jugement sur ce beau pays qu’est la Mongolie. Il reste impossible de comprendre pleinement ses coutumes et traditions sans devoir vivre ces moments inoubliables de partage avec les Mongols dans un cadre exceptionnel. Un jour peut-être vous aussi vous vous retrouverez dans ces situations amusantes et vous vous direz « mais bien sûr! Horseback me l’avait dit! », et cela vous évitera peut-être de faire quelques impasses lors de vos prochaines visites et de profiter pleinement de la culture Mongole.

2 réflexions au sujet de « La France vue par une étudiante Mongole »

  1. Moi dit :

    Hormis le « Serrer la main « à la Mongole », beaucoup de similitudes avec leurs voisins russes.

    Cotoyant des mongols, des kalmoulks et des bouriates (tous mongols finalement), les bouriates sont les plus « ouverts ». Moins « prise de tête » par rapport à toutes ces traditions, les kalmouks sont plus 50/50 russe et kalmouks de mentalité.

    Etant plus vieux et malgré mes demandes répétées, je confirme que c’est très difficile pour eux pour de tutoyer quelqu’un de plus âgé, même s’il le demande. Ca m’a pris 2 ans pour convaincre mes amis les plus proches.

    Par contre d’autres, l’ont fait beaucoup plus rapidement voire même sans que je le demande, surtout les plus jeunes. Question d’éducation aussi certainement, même si le tutoiement ne me dérange pas.

    Pour le reste, je retrouve aussi pas mal de superstitions qu’on pourraient aussi bien attribuer aux russes. Et la plus cruelle pour nous français, ne pas avoir la joie de faire la bises à toutes ces jolies jeunes filles))))

  2. alteyrac philippe dit :

    adisiatz b.
    tres courageux de ta part de venir dans ce pays de fada !
    effectivement la france est un petit pays en comparaison, mais les regions tres nombreuses et les langues regionnales nombreuses n’en déplaise au gouvernement.
    le coup du s’il vous plait, merci, pardon, faisait rire nos compagnons de voyage
    et se moquaient de nous , mais on leur rendait bien.
    si je dois dire quelque chose sur les mongols que j’ai rencontré ,c’est la pudeur,
    curieux, peu bavard,acceuillant, debrouillard, j’ai trouvé cela surprennant tous ces points commun , pourtant j ai barroulé au nord au sud à l’ouest, en france essaye de comparer un normand et un marseillais ,un parisien et un cevenol un basque et un alsacien etc…les gens autour de moi se demandaient ce que j’allais en mongolie ! ( il n’y a rien à voir et les habitants sont des sauvages!) chacun ses croyances , j’y suis allé par 2 fois et espère bien y retourner encore … peut etre 2020! certes des beaux paysages il y en a partout sur la planete, mais j’y suis allé pour faire connaissance
    d’une culture et il semble que j’ai toujour autant la pepie de cette terre et de ce peuple…..un pays surprenant !

    lili des meyrannes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia