Prolonger son séjour en Mongolie : le visa-run en Chine

Aujourd’hui c’est un article un peu spécial que nous avons décidé de vous proposer, puisque nous laissons la parole à Charlène, une fidèle lectrice du blog ! Celle-ci a eu la gentillesse de partager avec nous son expérience de visa-run entre la Mongolie et la Chine, de manière à aider les personnes souhaitant prolonger leur séjour en Mongolie pour quelque raison que ce soit… Bonne lecture !

 

Après deux mois passés en Mongolie grâce à une extension de visa mongol, une petite sortie de territoire s’impose pour bénéficier d’un mois supplémentaire en Mongolie. C’est pour cette raison que j’ai dû me rendre à Erlian (ou Erenhot) pour un petit aller-retour Mongolie – Chine – Mongolie.

Pour vous resituer le contexte, mon compagnon et moi avons passé plusieurs mois en Mongolie. Sylvain (c’est son prénom !) bénéficiait d’un visa de travail, mais pour ma part  j’ai dû me contenter de visas touristiques. À la suite d’un premier visa de 3 mois obtenu au Japon et d’un petit retour en France au mois d’août 2014, je me suis contentée de l’exemption de visa d’un mois pour les ressortissants français lors de mon retour en Mongolie en septembre. Le plan étant de rester pour un total de 3 mois en Mongolie, j’ai donc profité de mon premier mois, puis demandé une extension d’un mois au bureau de l’immigration d’Oulan Bator et enfin organisé un aller-retour en Chine pour obtenir une deuxième exemption de visa d’un mois. Ca va vous suivez ? 🙂
 

Visa chinois depuis la Mongolie

 
Même si je prévoyais un simple aller-retour pour la Chine, il était nécessaire de me munir d’un visa chinois.

Oulan Bator dispose d’une ambassade chinoise dans laquelle vous pouvez obtenir le fameux visa touristique chinois.

Adresse de l’ambassade chinoise à Oulan Bator :

Ambassade de Chine à Oulan-Bator, Mongolie
Zaluuchuudyn Urgun Chuluu 5
C.P.O. BOX 672
Ulaanbaatar
Mongolie

L’ambassade n’est ouverte que le lundi, le mercredi et le vendredi de 9h30 à 12h00.

Pour demander un visa touristique chinois, vous devrez vous munir de quelques documents :

1- Formulaire que vous trouverez à l’ambassade

2- Deux photos d’identité

3- Billets d’avion attestant votre entrée et votre sortie de territoire chinois

4- Réservation d’hôtel

5- Lettre d’invitation d’un chinois ou d’un résident en Chine avec la copie de la carte d’identité ou du passeport et visas de résident.

Pour ceux qui n’ont pas de billets d’avion ou qui ne souhaitent pas en acheter tout de suite, il est possible de demander de « faux » billets dans les agences Air Market à Oulan Bator, dans lesquelles on ne vous demandera pas de payer.

Pour l’invitation, certaines guesthouses proposent de vous fournir une lettre et une copie de carte d’identité moyennant une petite rémunération. L’invitation peut également être demandée auprès de votre hôtel en Chine, certains d’entre eux offrant ce service.

Une fausse réservation d’hôtel peut aussi être faite facilement puis annulée sur des sites comme Booking.com si vous ne souhaitez pas réserver une auberge et chercher sur place.

NB : Ces informations étaient valables en octobre 2014, il est préférable de se renseigner auprès de l’ambassade chinoise pour s’assurer des papiers à fournir.
 

Train Oulan-Bator Erlian

 
Pour effectuer un aller retour en Chine depuis Oulan Bator, la solution la plus facile et économique était de prendre le train de nuit pour Erlian.

Le billet s’achète à la Billetterie ferroviaire internationale qui est située dans une rue près de la gare ferroviaire, Zamchydn Gudamjbien, ou auprès de votre guesthouse moyennant une petite commission. Un billet de train pour Erlian ne vous coûtera qu’une vingtaine d’euros pour l’aller.

Train Oulan-bator Erlian

Un train part tous les jours pour Erlian à 20h. En quai à partir de 19h15, vous pourrez vous installer confortablement dans votre cabine et faire la connaissance de vos voisins mongols ou chinois. Chaque cabine dispose de quatre lits dont deux en hauteur avec un oreiller moelleux, un drap et une couverture. De l’eau chaude avec des sachets de thé sont également servis pendant le trajet. Pensez tout de même à prendre quelque chose à manger si vous n’avez pas le temps de vous restaurer avant le départ.

Intérieur train Mongolie-Chine

Le trajet dure entre 12 et 15 heures. Après avoir traversé le sud entre les steppes et déserts de Mongolie, le train arrive au petit matin à la ville frontière de Zamyn-Uud. Le passage de la frontière se fait sans stress et très simplement puisqu’il n’y a même pas besoin de sortir du train. En effet, ce sont les contrôleurs qui pénètrent dans le train prendre vos passeports. Après 2 heures d’attente, ils reviennent avec vos passeports ainsi que le tampon de sortie.

Une dizaine de minutes de train plus tard, celui-ci arrive enfin à Erlian. La sortie du train se fait dans le calme, des contrôleurs indiquent la direction à suivre pour passer à la frontière. Les postes de l’immigration se trouvent au sein-même de la gare, il suffit de patienter dans les files d’attente pour passer la frontière et entrer en Chine.
 

Arrivée à Erlian

 
A la sortie de la gare, une ordre de chinois accostent les passagers pour leur offrir leurs services de transport pour Pékin. Taxi, bus ou minus bus au choix, les prix pour Pékin se négocient aux alentours de 200 Yuans pour un trajet de 8 heures environ.

Des trains de nuits partent également de Erlian pour Pékin. Pour ma part, il a fallu que je me rende à la billetterie située en face de la gare afin d’acheter mon billet retour Erlian – Oulan Bator.

Billeterie train Erlian Chine

Le train pour la Mongolie partant à 17h, j’avais donc toute la journée pour visiter un peu la ville. J’ai eu la chance de rencontrer une mongole qui avait de la famille à Erlian. Avec elle j’ai pu découvrir cette ville en plein expansion !

Erlian Chine

Les alentours de la gare restent assez pauvres et peu développés mais une fois que l’on s’éloigne un peu, on se rend compte de la grandeur de la ville avec ses nouveaux buildings, ses écrans géants et ses magasins de luxe sur l’artère principale. J’ai été très étonnée de voir le contraste entre ces deux mondes. La ville tente de se développer et de grandir d’avantage, on y trouve une très grande école internationale à l’architecture très moderne un peu excentrée du centre en plein milieu du désert. De nouveaux bâtiments plus originaux les uns que les autres semblent également sortir de terre comme par magie.

Erlian Chine

Erlian n’a pas grand chose à offrir au niveau touristique mais il est tout de même très intéressant de voir cette ville se construire tout en profitant de sa proximité avec la Mongolie.

La jeune mongole qui m’accompagnait m’a expliquée qu’Erlian souhaitait en effet préserver cette culture Sino-mongole et la développer davantage via les écoles où le mongol, le mandarin et même l’anglais sont enseignées dès le plus jeune âge. Son neveu de 7 ans que j’ai pu rencontrer pouvait parfaitement comprendre le chinois et le mongol. Il a également été très fier de me présenter ses cours d’anglais et me chanter l’alphabet dans un anglais très correct.

Erlian peut également être un très bon endroit pour le shopping, avec notamment son grand marché couvert où vous trouverez aussi bien de quoi vous rhabiller que de quoi redonner un coup de neuf à votre intérieur. Les prix s’y négocient comme partout en Chine, ce qui permet de faire de très bonnes affaires.
 

Retour Erlian – Oulan Bator

 
Après ces rencontres et ces visites inattendues, je me retrouve dans le train avec ma nouvelle amie mongole.

Le trajet est le même qu’à l’aller, nous partons à 17h et nous nous arrêtons à Zamyn-Uud pour de nouveau passer la frontière mongole. Les contrôleurs entrent dans le train pour prendre nos passeports et nous attendons sagement qu’ils reviennent deux heures plus tard. Après avoir récupéré nos passeports, une petite pause dîner s’impose et nous sommes autorisés à sortir du train pour aller nous restaurer dans l’un des deux restaurants présents près de la gare mongole.

Nous reprenons notre route vers 21-22h direction Oulan Bator. Le train semble être le même qu’à l’aller, toujours aussi confortable.

Je profite de la nuit et du clair de lune pour admirer le paysage qui s’offre à moi par la fenêtre. Des dunes de sable à perte de vue, des montagnes, des plaines… bref la Mongolie dans toute sa splendeur. La nuit lui offre un tout autre visage encore plus paisible et grandiose qui me plonge dans un sentiment de liberté très agréable avant de m’endormir.

Train Oulan Bator Mongolie

Au petit matin, le paysage est tout autre. Nous traversons des petits villages de yourtes avant d’apercevoir au loin l’urbanisation et ce voile gris de pollution si caractéristique d’Oulan Bator à l’arrivée de l’hiver.

Le train arrive à Oulan Bator vers 10h du matin. Des taxis attendent les passagers à la sortie du quai. Mon amie mongole m’aide à négocier le prix et me voilà de retour chez moi.

Comme vous avez pu le constater, les démarches sont très simples et intuitives. Ce visa-run, même s’il pouvait sembler de prime abord un peu fatigant, a finalement été une très bonne expérience avec de belles rencontres !

Une réflexion au sujet de « Prolonger son séjour en Mongolie : le visa-run en Chine »

  1. Céline dit :

    Bonjour, merci pour cet article qui va m’etre très utile. Juste une petite question, du coup le « 3ieme » visa vous l’avez obtenu ou ? A Earlian ? Dans le train ? Ou à votre retour a UB ?

    Merci d’avance pour votre réponse, je compte faire cette démarche dans 1 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia