Quelques personnalités historiques pour la Mongolie

La Mongolie est un pays merveilleux avec tellement de possibilités, d’innombrables découvertes qui y ont été faites et un passé réellement extraordinaire, et tout cela nous le devons à quelques personnalités que nous allons ici tenter de présenter. La Mongolie du passé et du présent gagne à être connue et respectée tant de choses sont à connaitre! C’est la mission qu’a endossé Horseback ces 10 dernières années.

Allez, on révise les classiques après les événements marquants de ces dernières semaines!

 

La Mongolie, au temps du plus vaste Empire au monde …

 

Chronologie de l'histoire mongole  “Genghis Khan” (Le souverain universel)

De son vrai nom Temudjin, est né entre les années 1155 et 1162 dans la province du Khentii, à l’est de la capitale Oulan Bator. Cette figure emblématique mongole a été le père fondateur de l’Empire Mongol, le plus grand empire en terme de taille de tous les temps. Il est mort en août 1227 dans l’actuelle province de Gansu en Chine, de ses blessures suite à une chute de cheval lors d’une partie de chasse.

Fils de chef de clan de la tribu des Bordjigin, il réussi à réunir plusieurs autres tribus de nomades d’Asie centrale et de l’Est, sous le nom des mongols, grâce à de nombreux stratagèmes inédits pour l’époque. Il devient leur leader, leur “Khan”.
A force de conquêtes dont la Chine, il deviendra celui que l’on appellera “Chinggis Khan”, le chef suprême. Une grande partie de l’Asie lui prête allégeance, et même après sa mort, sa descendance va agrandir l’empire pendant plus de 150 ans. Exemple d’influence incomparable à l’époque : son petit fils deviendra le premier empereur de la Dynastie Yuan en Chine.

C’est grâce à lui que la Mongolie a été connue et est toujours le centre du monde à cette période, vaste empire qui s’étalera du Japon à la Hongrie actuelle.
Homme moderne pour son époque, il a également contribué à l’émancipation et la protection des femmes (création de lois en leur faveur, astuce pour délier des conflits entre tribus notamment, et interdire la pratique du kidnapping de femmes – tradition d’Asie Centrale) aussi bien de la géniale création de divers moyens et inventions modernes comme les relais de poste ou bien le concept des ambassadeurs. Il est toujours regardé comme la fierté de la Mongolie à ce jour, et de nombreux édifices, ou même marques commerciales s’inspirent de son nom.

 

Les découvertes “modernes” …

 

  Nikolaï Mikhaïlovitch Prjevalski

Du nom polonais de Przewalski, né en 1839, est un naturaliste d’origine polonaise qui fut officier de l’armée impériale russe, géographe et grand explorateur de l’Asie centrale. Ayant toujours voulu atteindre la ville de Lhassa au Tibet, il aura l’occasion de voyager dans toute l’Asie centrale, dans des régions jusque là non découvertes par des occidentaux. Concernant tout particulièrement la Mongolie, il a été le premier européen à avoir rencontré l’espèce chevaline endémique de Mongolie, le cheval qui prendra le nom de « Przewalski ». Il est devenu ainsi une icône de la sauvegarde animale depuis les années 1990, avec comme résultat un parc national et réserve créée au coeur de la Mongolie, qui accueille quelques 13000 visiteurs chaque année.

 

Fernand Grenard – explorateur français

À la même période, Fernand Grenard a lui aussi influencé grandement la politique, ainsi que la connaissance des territoires que sont la Mongolie, la Chine, la région du Tibet.
Lhassa était par exemple toujours interdite aux étrangers en 1891, et a été le sujet d’intérêt pour Fernand Grenard. Il se joint à l’expédition de Jules-Léon Dutreuil de Rhins pour le Turkestan oriental (Chine) la même année, et est chargé des études de l’histoire, des langues et d’ethnographie.

Fernand Grenard fut diplômé de l’École des sciences politiques et de l’École des langues orientales, attaché au ministère des affaires étrangères, devient consul général à Moscou puis ambassadeur de France en Yougoslavie en fin de carrière en 1927.
Il continuera par la suite à publier des ouvrages sur l’Asie Centrale.

Dans son ouvrage Haute Asie (1931), il décrit avec précision l’histoire, la géographie et les peuples mongols, avec à l’appui de photos, des gravures et des croquis sur les paysages et lieux d’intérêt.
Vous pouvez à ce propos consulter son livre en ligne  – le chapitre 2 se rattache spécifiquement à la Mongolie.

 

 Roy Chapman Andrews

Passionné de voyages et de biologie, Roy Chapman Andrews effectue de nombreuses recherches et n’hésite pas à se déplacer à l’autre bout du monde pour observer la nature, les animaux, et filme lui même au début du siècle mammifères en tous genres jusqu’aux baleines. Il fait la collection de nombreuses espèces qu’il associe à l’université de Columbia aux Etats-Unis.

Il va partir jusqu’en Asie vers les années 1910, en Chine notamment avec sa femme pour plusieurs expéditions. Ceci l’amènera en Mongolie en 1920, d’où il fera la découverte de squelette de rhinocéros préhistorique. A cette période, d’autres ossements de dinosaures sont mis à jour grâce à ses travaux, entre 1922 et 1923 dans le désert de Gobi.
On lui doit ainsi une plus grande connaissance de la préhistoire, et le développement de la paléontologie en Mongolie, qui va devenir également un des sujets de développement touristique de la région de Bayanzag (les falaises enflammées). Aujourd’hui, un musée des dinosaures est visible à Oulan Bator la capitale, avec une partie de la collection découverte dans cette région.

De par ses travaux, il a influencé grandement le développement de la connaissance de la Mongolie, et fait référence encore aujourd’hui. On lui prêterait également le fait d’avoir inspiré la création du personnage d’Indiana Jones dans les années 1940-50 !

 

Le temps des révolutions …

 

zurag10baatar  Namjilyn Norovbanzad

Elle a été la chanteuse de chanson traditionnelle et folklorique mongole qui a fait connaitre la culture du pays au reste du monde.

Née dans la province du Dundgovi, dans la partie sud du pays, Norovbanzad est issue d’une famille d’éleveurs nomades.
Elle fut reconnue pour sa voix puissante et envoutante et a gagné de nombreux prix locaux, compétitions à l’échelle provinciale, qui la poussera à aller vivre à Oulan bator, la capitale.
Elle se consacrera au chant pour gagner sa vie, et gagnera en notoriété jusqu’aux années 1990, quand au top de sa carrière, elle introduira au reste du monde L’Urtiin Duu, le chant long typique de Mongolie.
Ses chansons feront le tour du monde, même reprises et parfois remixées.
Elle a été récompensée à maintes reprises, comme en 1957, parmi plus de 30000 participants, elle reçoit les honneurs et la médaille d’Or au festival mondial des étudiants et de la jeunesse à Moscou.
Elle a été décorée de la médaille du mérite par le Gouvernement Mongol en 1999, et décernée meilleure chanteuse du siècle, après un vote en 2000.

 

13246301494_9e29889e01_b  L’ensemble Tumen Ekh

Nous vous avions décrit précédemment sur notre site la référence musicale mongole. Fondé en 1989 pour promouvoir les arts musicaux et la culture mongole à travers le pays et à l’étranger, et après plus de 26 ans de performances sur scène, il est devenu le show de référence pour tout touriste passant en Mongolie, ou personne intéressée par la culture et la musique en général.
Le style traditionnel si particulier a séduit de nombreuses générations et continue de faire découvrir les instruments propres à la Mongolie, le chant long et court, les contorsions, et les danses en tenues colorées.
Cet ensemble a été récompensé par de nombreux prix et a été visible dans plus de 40 pays.

 

SZorig_Mongolian_protests_1990  Sanjaasürengiin Zorig

Dans l’histoire moderne de la Mongolie, se dégage une icône, homme d’état et révolutionnaire, Sanjaasürengiin Zorig a été un des meneurs de la révolution de 1990 qui a conduit la Mongolie à devenir la république multi-partite que nous connaissons actuellement.

Déjà influencé par son père, vice ministre de l’éducation, et l’histoire de sa mère, fille d’un géographe russe, qui fut emprisonné sous l’époque Stalinienne dans les années 30, Zorig s’implique en politique et entre 1989 et 1990, devient un leader lors de la révolution pacifique offrant au pays un changement de système communiste au système à parti multiples.

De juin 1990 a 1996, Zorig détiendra le poste de ministre des Infrastructures du pays. Il sera assassiné en début octobre 1998, chez lui dans son appartement.
Aujourd’hui est toujours visible une statue le représentant en plein cœur d’Oulan-Bator, toute proche de la place Genghis Khan.

 

La nouvelle génération …

 

Flag_of_Mongolia.svg  Les athlètes mongols  (Jeux Olympiques)

Dans le monde du sport également, la Mongolie s’est récemment distinguée aux jeux olympiques de Pékin en 2008.
Avec seulement 29 athlètes (la Chine en avait 639 à titre de comparaison!), la Mongolie s’est emparée de 4 des plus belles médailles sur 7 différentes disciplines, dont 2 d’Or en Judo et Boxe, et 2 d’Argent en Boxe et Tir sur cible à 25m.
Ces jeux ont été les plus fructueux pour l’histoire de la Mongolie, et faisant de cette Nation l’une des mieux placée parmi les 87 participantes de ces jeux de 2008, la plaçant au rang de 16ème pour le nombre de médaille rapporté à la population du pays (l’équivalent de 1 médaille pour 749000 hab). Cette compétition a propulsé la Mongolie vers la consécration en tant que sérieux compétiteur sportif.

 

katya zol  Katya Zol

La mode n’est pas épargnée par l’influence de la Mongolie. Un exemple avec Katya Zol, jeune designer née en Mongolie.
Son talent mêlant couleurs et motifs traditionnels associés aux styles modernes et occidentaux lui ont permis de révéler cette nouvelle personnalité dans les années 2010, d’abord en Malaisie puis progressivement s’ouvrant à d’autres endroit du monde. Elle est choisie par le Conseil pour l’art et la culture Mongol pour représenter son pays à Kuala Lumpur en 2012, et sera rendue célèbre par un article de Cosmopolitan Magazine, la propulsant à la fashion show de New York l’année suivante. Le gouvernement Mongol par le biais Ministère du développement et de l’économie ainsi que le Président de la République auront désormais les yeux tournés vers elle.
Elle représente les aspects de la vie mongole moderne, exposant styles traditionnels et matières propres à la Mongolie comme le cachemire, font de cette récente notoriété une nouvelle publicité pour la Mongolie.

 

p02kgppb  Enkhbatyn Amartüvshin

En dernier lieu et plus récemment encore dans le domaine de la musique, le jeune bariton Enkhbatyn Amartüvshin accède aux plus hautes consécrations cette année avec pour récompense le meilleur interprète mondial au concours BBC Cardiff, prix décerné par le public.
Dans ce domaine, peu de mongols sont représentés à l’échelle mondiale et cette performance ne fait que renforcer l’intérêt pour la Mongolie, ses arts et sa culture.

 

 

Bien sûr, d’autres personnalités ont enrichi le passé et la culture mongole et l’article pourrait être encore plus conséquent. La Mongolie qui gagne à être connue, a été le centre du Monde au 13ème siècle, et le sera encore une fois en 2016, pour le 11ème sommet de l’ASEM (dialogue Asie-Europe) célébrant les 20 ans d’un échange entre pays, et qui représente en soi près de 60% de la population au monde!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia