Les parcs nationaux à découvrir en voyage en Mongolie

Sauvages, grandioses, infinis… Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire la beauté des paysages de la Mongolie. Situé à l’autre bout du monde, ce pays constitue une destination idéale pour les voyageurs en quête d’aventures et de dépaysement. Si tel est votre cas, voici une liste des 10 parcs nationaux à découvrir dans cette contrée, afin que vous puissiez profiter pleinement de votre séjour.

Le parc national de Gorkhi-Terelj

terelj

Parmi les parcs nationaux à ne pas manquer lors de votre voyage en Mongolie figure le parc de Gorkhi-Terelj. Perché à 1 600 m d’altitude, dans la zone protégée du Khentii, il ne se situe qu’à 55 km à l’est d’Oulan-Bator. Une route goudronnée vous permet de rejoindre sans souci le parc. Si vous partez de la capitale, comptez entre 1h 30 et 2h 00 de route pour l’atteindre. Près de l’entrée du parc, admirez de magnifiques formations rocheuses dont la fameuse « Melkhii Khad », un rocher de 24 m de haut à l’apparence d’une tortue, ou encore le rocher du vieil homme en train de lire.

A Terelj se présente à vous de vastes steppes, des forêts et rivières, parfait pour un petit avant goût de ce que la Mongolie a à vous offrir. Plusieurs camps de yourtes mais aussi des hôtels et auberges vous permettent de loger sur place et d’y passer quelques jours pour vous ressourcer.

Le parc national de Khustai nuruu

chevaux przewalski

Niché à 1 843 m d’altitude dans le district d’Altanbulag, à 90 km au sud-ouest de la capitale, le parc national de Khustai nuruu se révèle également être un incontournable du circuit dans le pays de Gengis Kahn. Ce parc abrite une faune et une flore d’une richesse inouïe. En effet, retrouvez-y plus de 450 espèces de plantes, 85 espèces de lichens, 90 espèces de mousses et 33 espèces de champignons. Le parc enregistre aussi 44 espèces de mammifères, y compris le cerf rouge, la gazelle de Mongolie, le chevreuil, le loup gris, le lynx et le renard roux. Le parc accueille également 217 espèces d’oiseaux, dont l’aigle royal, le gypaète barbu, la grande outarde, le cygne chanteur, la cigogne noire et la perdrix. Mais c’est surtout pour son programme de réintroduction des chevaux de Przewalski que la parc joui d’une importante notoriété auprès des voyageurs du monde entier.

Le parc naturel de Khorgo – Terkhiin Tsagaan Nuur

terkhiin tsagaan

Si c’est votre penchant pour les beaux paysages qui vous a mené à visiter la Mongolie, le parc naturel de Khorgo – Terkhiin Tsagaan Nuur vous est tout indiqué. Le site abrite le splendide lac de Terkhiin Tsagaan et le volcan éteint de Khorgo. Ce parc offre la possibilité de s’adonner à de nombreuses activités sportives comme la randonnée. De plus, la zone qui entoure le lac a conservé son côté sauvage, ce qui optimise vos chances de rencontrer des cerfs axis, des cerfs des marais, des sangliers, des canards sauvages ou encore des grands cormorans. Vous pouvez également effectuer l’ascension du volcan Korgho pour admirer du haut de ses 2 140 m, la magnifique formation géologique constituée de bulles de lave solidifiée qui domine les alentours.

Le parc national de Khögnö Khan

khogno khan

Situé à 250 km d’Oulan-Bator, sur la route de Karakorum, le parc national de Khögno Khan vaut pleinement la visite. Créé en 1997 comme réserve naturelle, il est devenu un parc naturel en 2003, c’est-à-dire une zone protégée par l’État pour sa valeur éducative, historique, culturelle ou environnementale. La particularité du site réside dans sa situation, sur le point de rencontre de la steppe et de la taïga (paysage caractéristique des régions de climat continental à très longue saison froide). De ce fait, le parc accueille une faune et une flore typique a chacun de ces deux écosystèmes.

Le parc national de Naiman nuur

shireet

Situé dans la chaîne de montagnes du Khangaï, dans la province de l’Övörkhangai, le parc national de Naiman Nuur compte lui aussi parmi les destinations incontournables de la Mongolie. Juché à 2 400 m d’altitude, il présente les paysages typiques des hautes montagnes de Mongolie, avec ses grandes forêts de mélèzes. Il est aussi connu pour abriter plus d’une cinquantaine d’espèces d’oiseaux, comme le plongeon arctique, le grand cormoran, l’oie à tête barrée et le cygne chanteur.

Le parc naturel du Khövsgöl

khovsgol eagle

Surnommé « la perle bleue de Mongolie », le parc naturel de Khövsgöl est principalement constitué du lac Khövsgöl et de ses alentours. Il doit son surnom à l’eau du lac, si pure et si limpide qu’on pourrait la boire. Le lac Khövsgöl contient à lui seul 2 % des réserves mondiales d’eau douce. C’est le repère de nombreuses espèces d’oiseaux et de mammifères, telles que la zibeline, le castor, le cerf mongol, le chevreuil de Sibérie, l’ours brun, ou encore le lynx. Entre les mois de janvier et d’avril, le lac qui gèle vous permet de faire du chien de traîneau ou encore de la troïka (grand traîneau tiré par des chevaux).

Le parc national de Tsambagarav

tsambagarav camel

Situé à l’extrême ouest de la Mongolie, dans la province de Bayan Ölgii, le parc national de Tsambagarav apparait magnifique avec ses paysages pittoresques. Il a été créé en 2000 et couvre un territoire de 1 110 km², dans une région de type glaciaire comprenant les monts Tsambagarav. Ces montagnes abritent une faune particulièrement riche, dont une population des fameux léopards des neiges.

Le parc national de Gobi Gurvan Saikhan

Créé en 1993, le parc national de Gobi Gurvan Saikhan forme la plus grande zone protégée de Mongolie. En effet, il s’étend sur une centaine de kilomètres dans la province de l’Ömnögovi et abrite une partie de la chaîne du Gobi-Altai. Il tire son nom des Montagnes de Gurvan Saikhan, les trois sommets les plus élevés d’une section de la gamme Gobi-Altai, à savoir Baruun Saikhan, « la belle Occidentale » ; Dund Saikhan, « la belle centrale » ; et Züün Saikhan, « la belle Orientale ».

Le Parc national de l’Altai Tavan Bogd

khoton lake

Implanté à l’extrême sud-ouest du pays, le parc national de l’Altai Tavan Bogd abrite un écosystème exceptionnel hébergeant de magnifiques paysages, des animaux sauvages rares, des argalis (moutons sauvages), des ibex (chèvre sauvage), des rennes, des léopards de neige, mais aussi des oiseaux comme les aigles, les condors, les gypaètes, les faucons, etc. Il doit une partie de sa notoriété à l’ensemble de pétroglyphes de l’Altai mongol, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il s’agit de trois sites abritant plusieurs milliers de peintures rupestres et de monolithes turcs, dont les peintures rupestres de Tsagaan Salaa exposant plus de 10 000 dessins sur 15 km de vallée.

Parc naturel de Dariganga

dariganga

Créé en 2004 dans le but de protéger plusieurs sites naturels, dont le lac Ganga, les dunes de sable Moltsog els et le volcan éteint Altan Ovoo, le pittoresque parc naturel de Dariganga se loge dans la région homonyme, à proximité de la frontière sino-mongole. Encore peu fréquenté par les touristes, ce site se présente comme un havre d’authenticité. La richesse et la diversité du paysage font du parc de Dariganga l’une des destinations à ne pas manquer de la Mongolie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia