La Mongolie abolit la peine de mort

La Mongolie est devenue mercredi dernier le 105ème pays au monde à abolir la peine de mort, après l’approbation d’un nouveau Code Pénal par le Parlement mongol qui entrera en vigueur en septembre 2016.

Une décision sans doute facilitée par les prises de position du Président mongol Tsakhiagiin Elbegdorj, connu pour ses mesures abolitionnistes, notamment l’interruption des exécutions dès son arrivée au pouvoir en 2010.

Le Ministre de la Justice Khishigdemberel Temuujin a déclaré que cette décision était attendue de longue date, ajoutant à son argumentaire : « Il n’y a pas d’augmentation significative des crimes dans les pays qui n’ont plus la peine de mort ».

Cette décision a été vivement saluée mercredi dernier par le Haut Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, déclarant : « Cette évolution est très encourageante et représente une mesure de progrès concrète pour les droits de l’Homme, y compris pour les personnes reconnues coupables de crimes odieux ».
« Nous ne devons pas laisser des actes, aussi atroces soient-ils, nous dépouiller de notre humanité », a-t-il ajouté.

Le Service européen pour l’action extérieure, organe institutionnel de l’Union européenne qui en constitue le service diplomatique, a également félicité la Mongolie pour sa décision, parlant d’une « excellente nouvelle » et en a profité pour encourager les pays de la région à suivre le mouvement.

« La peine de mort représente un châtiment cruel et inhumain qui ne parvient d’ailleurs pas à décourager les comportements criminels, et qui représente un grave déni de la dignité humaine« , a déclaré un porte-parole du SEAE dans un communiqué.

A noter que la Mongolie n’a procédé à aucune exécution depuis 2008, selon l’ONG Amnesty International.

Amnesty Mongolie

Prenons soin de rappeler également que dans les années 50, la Mongolie avait déjà aboli la peine de mort pour des crimes ordinaires tels que les meurtres, mais était revenue sur cette décision seulement 10 mois après à cause de la pression populaire.
Afin d’éviter qu’un tel revirement ne se reproduise, l’organisation Amnesty International s’engage à poursuivre ses actions en Mongolie, et va tout mettre en œuvre pour sensibiliser d’autres pays d’Asie et du monde pour en finir une bonne fois pour toutes avec ces exécutions sommaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia