La période des Xianbis et des Joujans

L’Histoire considère en général que les Xianbis ont des origines mongoles. Leur premier leader, Tanshihuai, regroupa des clans épars et envahit les Huns et les Chinois. Il accéda très jeune au pouvoir et atteignit de nombreux objectifs politique de la nation Xianbi. Il se débarrassa des Huns et en 158 il sécurisa les frontières du sud en attaquant les Chinois. Ces derniers répliquèrent avec une armée de 30000 soldats qui fut victorieuse. Tanshihuai devint un leader reconnut de l’Asie centrale, il mourut tôt. Le pays Xianbi connut des affrontements et ne fut plus jamais unifié.

La période allant de 250 à 550 fut tumultueuse pour l’Asie centrale et la Chine. Les Xianbis et les Huns attaquèrent la Chine et mirent en place plusieurs gouvernements qui connurent courte vie. Chacun faisait la guerre l’autre. L’état Jiao des Huns et les états Muyun et Toba des Xianbis étaient dominants durant cette période chaotique de guerres et de révoltes. Les leaders Xianbis se surnommaient « khans ». Ce terme s’appliqua plus tard à tout les gouvernements nomades.

Quelques Xianbis déclarèrent les steppes mongoles le royaume Joujan. C’était un grand domaine recouvrant totalement le territoire actuel de la Mongolie et dont le pouvoir s’équilibrait avec les empires Toba et tibétain. Grâce à un système gouvernemental complexe les Joujan prirent efficacement le contrôle des peuples Tele à l’ouest. Les Joujan introduisirent l’obéissance militaire. Comme les Huns, le peuple Joujan croyait en les esprits de la nature et pratiquait la divination et la sorcellerie. Néanmoins, les documents historiques laissent à penser que les missionnaires bouddhistes étaient présents dans le royaume Joujan et qu’ils pratiquèrent de nombreuses conversions. En particulier le moine Dharmapriya qui convertit plus de 300 familles Joujan.

Au 6ème siècle, la pénible guerre entre les Joujan et l’empire Toba s’acheva. Toba, une province Xianbi en Chine, tomba entres les mains du peuple qui reprit le contrôle de sa terre. Les Joujan souffrirent de mutineries de la part des peuples dominés, en particulier des turcs. En 545, le leader turc Bumin se rebella contre la domination Joujan et conduisit son peuple jusqu’en Chine ou ils périrent ou furent assimilés.

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia