L’empire Mongol

Gengis partit dans une guerre décisive avec la dynastie Jurchen en Chine du nord. Son fils, Juchi, conquit la plus grande partie des territoires sibériens sécurisant ainsi les frontières du nord. Le succès de cette guerre marqua un tournant pour les mongols. De plus Gengis mis en place une énorme campagne militaire sur le flanc est. Après avoir vaincu les kara-kidans, les mongols se rapprochèrent de Khwarezm, l’actuel Uzbkistan et Afghanistan. La guerre avec Khwarezm débuta en 1218. L’armée mongole traversa le Transoxania, dominant ainsi les grandes villes khwarezmian. Urgench, Samarkand, Gherat, Merv,, Bukhara et plusieurs nombreuses villes tombèrent sous la coupe de Gengis.

En 1221, Jebe et Subedey, deux talentueux généraux allèrent plus à l’ouest et longèrent la mer Caspienne. Dans leur avancée, ils approchèrent la Géorgie et l’Arménie. Ces deux royaumes caucasiens étaient conquis par les mongols, qui, plus tard traversèrent les montagnes caucasiennes et entrèrent les terres des princes russes. En 1223, Jebe et Subedey rencontrèrent les russes sur la rivière Kalka et les terrassèrent. Les deux généraux firent alors demi-tour et rentrèrent chez eux en passant par la Volga, la Bulgarie et l’Oural.

Gengis mourut en 1227. Il laissa derrière lui un colossal empire s’étendant de la Caucase à la péninsule coréenne, de la Chine à la Sibérie. Son fils Ögedey s’assit sur le trône en 1229. Il continua la guerre avec les jurchens qui palais après palais souffrirent de pertes. En 1235, la Mongolie s’empara du dernier fort jurchen.

L’empire mongol avait une structure hiérarchique strict. Le pouvoir principal était dans les mains du khan. L’organe consultatif était la Grande Assemblée Huralday, composée de généraux et de l’aristocratie. Le demi frère de Gengis, Shihihutug était responsable des devoirs judiciaire. Tsagaaday, le cadet de Gengis, assurait le bn fonctionnement de la Grande Loi, la Yasa.

En 1235, l’Huralday approuva que la campagne à l’ouest soit dirigée par Batu, le petit-fils de Gengis, assisté par le général Subedey. L’armée  marcha des centaines de kilomètres et prit la Russie. Dans la courte période allant de 1237 à 1240, les militaires mongols capturèrent d’importantes villes russes comme Kiev, Vladimir et Ryazan…

Les hordes mongoles

Batu entra alors en Europe en attaquant la Hongrie et la Pologne. En 1241, les mongols vainquirent les européens à Leignitz. En 1242, quand Batu atteignit l’Adriatique, laissant la Hongrie, la Moravie et la Bohème en ruines, un message arriva apportant la nouvelle que le khan Ögedey était mort et que les princes de la dynastie Gengis devaient retourner en Mongolie. Bat partit d’Europe et s’installa dans la région de la Volga et fonda la Horde Dorée.

Les résultats de la campagne de l’ouest amenèrent la Mongolie sur la scène internationale. Les émissaires européen venaient jusqu’à la capitale mongole, Karakorum, pour développer des relations diplomatiques avec le khan.

Le khan suivant Gyueg régna seulement deux ans. Le trône fut donné à Mönh, un politicien perspicace qui conserva des relations avec le Pape Romain Catholique et les rois européen. Mönh lança la campagne du centre-ouest. L’armée alla en Iran et en Syrie. En 1258, les mongols capturèrent Baghdad et installa un nouveau dominion.

Le khan suivant Hubilay qui hérita de l’empire en 1260 conquit la Chine du Sud et annexa la Corée. Son régner fut le plus long. Le Vietnam et Burma reconnurent la seigneurie de la Mongolie. Néanmoins le désir de Hublot de conquérir le Japon fut un échec. Deux flottes échouèrent. En 1279, Hubilay transféra la capitale de Karakorum à Beijing et forma la dynastie Yuan.

En 1298 environ, l’empire mongol couvrait la plupart du continent eurasien. L’empire était une union de quatre dominions :le domaine mongol(Mongolie, Chine), la Horde Dorée(Russie et l’Oural), le domaine de Chagatay(Asie centrale) et le royaume Ilkhan(Iran et centre-ouest).

Les khans après Hubilay ne furent pas de bons dirigeants, ils étaient incapable d’administrer un si vaste empire. Les mongols étaient une petite minorité dans les espaces conquis. Les unes après les autres les révoltes éclatèrent et les provinces firent sécession. En 1312 la Horde dorée se sépara de la métropole. Les natifs de du domaine Chagatay prirent le contrôle dans les années 1340. Les mongols en Iran disparurent progressivement de la population native.

Le gouvernement central de l’empire montrait aussi des signe de déclin. C’est ainsi que le khan Togoon-Tömör et les autres mongols fuirent la Chine en 1368 quand les mutineries chinoises commencèrent à s’étendre. C’était la fin de l’empire mongol.

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia