Manger en Mongolie

« En Mongolie, on mange mal ! »

Nous entendons souvent cela, mais au final cela dépend de ce qu’on aime. Nous pouvons affirmer que la nourriture mongole n’est pas mauvaise, mais elle est simple et peu variée, principalement à base de viande (mouton et chèvre), de farine (ils en font des pâtes, des raviolis, du pain, ou des préparations typiques type khuushuur ou buuz), de riz, ou encore de pommes de terre. En ce qui concerne les légumes, on trouve du chou, des carottes et des oignons. Enfin, les produits laitiers sont  également très consommés l’été.

Pour notre part, nous essayons de mélanger autant que possible les saveurs, et disposons de nos propres cuisines à Ulaanbaatar, où Miga, le chef cuisinier, prépare avec son équipe des plats plus occidentaux, à base de légumes, que l’on met sous vide pour les besoins du tour. Ce système nous permet également d’accommoder des repas végétariens ou encore sans gluten.  Par contre, il est évident que plus le circuit est long, ou plus il comporte de randonnées en autonomie, plus ce système trouve ses limites, et qu’il n’est pas possible de conserver ces plats par exemple pour le 18ème jour de votre voyage. Nous utilisons donc aussi beaucoup de conserves, et des féculents, riz et pâtes (les enfants sont en général très contents en Mongolie, promis, pas d’épinards !). Pour les fruits, de la même manière, nous utilisons beaucoup de fruits au sirop et des compotes, mais dès que nous traversons un bourg, le guide ou la cuisinière s’arrêtent au marché pour se réapprovisionner en viande, légumes (concombres, tomates pour les salades, carottes, choux et pommes de terre) et fruits.

Les petits déjeuners sont classiques, avec thé, café, viennoiseries et gâteaux, confiture, miel, pâte à tartiner, céréales pour les enfants, etc.

Ensuite, si vous avez des besoins et demandes particuliers, nous pouvons à peu près tout accommoder (non, pas des huîtres !).

En règle générale, la cuisinière est présente pour les circuits comportant des nuits sous tente et comprenant minimum quatre participants, et pour les circuits comportant uniquement des nuits sous la yourte comprenant minimum huit participants. Dans les autres cas, c’est le guide qui est en charge de la préparation des repas.

Lors des randonnées (pédestres et équestres), il peut vite devenir difficile pour le guide de gérer la préparation des repas, même si vous n’êtes que deux ou trois ; un coup de main de votre part sera alors grandement apprécié.

Pour les circuits privatifs de quatre à six participants, vous pouvez, pour des raisons de coût, choisir de vous passer des services d’un cuisinier. Auquel cas, le guide ne sera que le maître d’orchestre dans la préparation des repas, et vous devrez participer activement. Notez cependant qu’à six personnes, si vous prenez un cuisinier, il vous faudra également un deuxième véhicule et que le coût supplémentaire en résultant est très important.

Au contraire, vous pouvez également, pour plus de confort, choisir d’avoir un cuisinier alors que vous n’êtes quun, deux ou trois participants. Miga, le chef de nos cuisines, part également en voyage sur les circuits Luxe… pour des repas d’exception, aux chandelles, en pleine steppe

Restaurant à Oulan Bator

À Oulan Bator l’offre en terme de restauration s’est rapidement développé ces derniers années, et on y trouve aujourd’hui d’excellents restaurants gastronomiques, et des spécialités venues du monde entier : Italien, Indien, Mexicain, Japonais, Libanais et bien sûr Coréen. Malheureusement certaines chaînes comme KFC ou Pizza Hut ont également fait leur apparition.

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia