Le loup Mongol

Le Loup Mongol d’Homeric se fait l’écho des exploits de Temudjin galopant dans la steppe, et ceux qui hier l’avaient abandonné se joignent à son armée d’archers. Subtil et patient, Temudjin a le flair du loup. À ses côtés, le fidèle Bo’ortchou n’aura de cesse de veiller à la grandeur du futur Gengis Khan (XIe et XIIe siècles). Ce dernier mettra vingt ans pour rallier les clans mongols sous sa bannière ; il mènera des conquêtes, annexant des empires, telles la Chine et la Perse, écrasera des armées dix fois plus importantes, des civilisations protégées par des citadelles réputées imprenables. Le récit de Bo’ortchou nous éclaire ainsi sur l’âme et le génie de Gengis Khan qui pensait aplanir les dissensions entre les peuples en leur imposant un maître unique. De cette épopée, Bo’ortchou fait un roman d’amour. Naïf et loyal, il apprendra à ses dépens à quel point le Khan, son frère juré, demande à ses femmes et à ses partisans, tout comme à ses chevaux, l’exclusivité de leur passion.

La réussite de ce roman a été saluée par une critique unanime et couronnée par le prix Médicis 1998.

Il y a de nombreux romans relatant la vie de Gengis Khan, et celui d’Homeric est sans nul doute un de mes préférés. Loin du livre historique, le roman vous plonge dans la vie de ce génie militaire, en se concentrant sur son enfance et son avènement en tant que Roi et fondateur de la nation mongole.

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia