Tsagaan Sar

Pour les Mongols, la première fête de l'année est le nouvel an lunaire, Tsagaan Sar, signifiant "lune blanche". La date de ces célébrations se calcule en fonction du calendrier lunaire. Il s'agit d'une grande fête familiale, avec de nombreuses cérémonies, qui dure trois jours. Les traditions de Tsagaan Sar sont vieilles de plusieurs siècles et sont très respectées par les Mongols.

Tsagaan Sar symbolise le premier jour du printemps, quand l'hiver s'achève et que les températures commencent à se réchauffer. Cela correspond au mois de janvier ou de février du calendrier grégorien, en fonction des phases de la lune.

Les préparations de Tsagaan Sar commencent plusieurs semaines avant le début des festivités. Chaque famille prépare plusieurs centaines de raviolis à la viande, les buuz, et les balcons se transforment en congélateurs géants. Les buuz sont le plat traditionnel du nouvel an. Les familles préparent également à l'avance les vêtements élégants qu'ils porteront. Les nomades préparent leurs meilleurs chevaux, qu'ils monteront pendant les fêtes.

La veille de Tsagaan Sar se nomme "Bituun", qui signifie "nouvelle lune". Toute la journée, les Mongols nettoient leur maison de fond en comble. Les éleveurs nettoient également leur grange. Des bougies sont allumées pour symboliser l'illumination du Samsara et tous les êtres ayant atteint le stade de bouddha. Les Mongols placent trois morceaux de glace sur le devant de leur porte, de sorte que le cheval de la divinité Palden Lhamo puisse boire lors de la visite de la divinité au foyer. En soirée, les familles, au sens restreint du terme, préparent un grand dîner avec de nombreuses victuailles pour festoyer. Une grande compétition de lutte mongole est diffusée à la télévision ce soir-là. Les familles organisent des jeux de cartes, car il est dit que les personnes ayant de la chance ce soir-là seront chanceuses toute l'année. Les gens règlent leurs dettes et essaient de se réconcilier pour débuter la nouvelle année sous les meilleurs auspices.

Le matin de Tsagaan Sar, la maîtresse de maison offre la première tasse de thé au lait aux dieux, en jetant dehors le contenu dans toutes les directions. Après le lever du jour, les gens débutent les salutations. Il faudra ensuite sortir devant sa maison pour procéder aux prières rituelles. Celles-ci se trouvent dans le journal et sont déterminées en fonction de l'horoscope chinois.

Pendant les deux journées de Tsagaan Sar (et bien souvent pendant toute la semaine qui suit), les Mongols rendront visite à leur famille, proche et plus éloignée ; ils peuvent rendre visite à une dizaine de familles par jour. Il faut toujours commencer par la maison des plus anciens, en commençant par celle de ses parents. Chaque visite est ritualisée. Une fois chez votre hôte, celui-ci vous attend assis dans la partie Nord de sa yourte, le chapeau ancré sur la tête. Vous viendrez le saluer selon le rituel dit de Zolgokh. Pour ce faire, les invités se présentent les uns après les autres au maître de maison. Le Khadag sur les bras, l'invité pose ses avant-bras sur ceux tendus de son hôte, tout en prononçant la phrase "amar baina uu ? Sar shinedee saikhan shinelej baina uu" qui signifie "Vivez-vous en paix ? Fêtez-vous bien la nouvelle année ?". L'hôte alors l'embrasse sur les deux joues (ou le renifle), avant que l'invité lui remette de l'argent (des billets neufs pour marquer le renouveau ; la somme dépend de l'importance pour vous de votre hôte, mais généralement entre 1000 et 20000 tugriks) et/ou de la vodka. Les invités s'assoient alors au tour de la table où trône un arrière de mouton, "uuts", qui a été préalablement cuit à la vapeur, et une assiette de gâteaux secs traditionnels, "tsagaan sariin tavgiin idee", montés en étage et dont le nombre est toujours impair. La maîtresse de maison sert le thé au lait ainsi que les plats traditionnels. Alors que les convives échangent leur tabatière de tabac à priser, les gens discutent généralement du déroulement de l'hiver. Les convives boivent trois fois, généralement de la vodka. Une fois le repas terminé, alors que les invités s'apprêtent à partir, l'hôte offre un cadeau à chacun de ses convives.

Les Mongols attachent une très grande importance au premier jour de la nouvelle année, car ils pensent qu'il conditionne le reste de l'année. Ainsi, les Mongols ont un rituel religieux appelé "Khiymorio sergeekh" pour appeler la bonne fortune. Durant Tsagaan Sar, les Mongols suivent également le rituel de l'Ovoo pour remercier les dieux et la nature.

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia