Les bons gestes à avoir pour préserver la nature mongole en voyage

Depuis plusieurs siècles en Mongolie, des zones géographiques jouissent d’un statut spécial et sont interdites à la chasse, à la construction ou à la nomadisation. Ces raisons étaient souvent d’ordre religieux et concernaient surtout les montagnes sacrées. Mais depuis l’époque socialiste, le nombre de ces dites régions s’est multiplié.

La notion d’environnement, le Baïgal Orchin (milieu naturel) est lié à un principe abstrait de forces circulant entre les êtres par le biais des esprits. Ainsi, tous les êtres vivants, animaux, végétaux, minéraux et humains possèdent une âme et un esprit. C’est pourquoi, les traditions mongoles basées sur l’économie pastorale des nomades favorisent des pratiques respectueuses de l’environnement.

Une peu de culture mongole

Il faut savoir qu’en Mongolie, l’humain n’occupe pas la place centrale dans le paysage. Si le traitement des déchets biodégradables est bien adapté aux conceptions de protection de l’environnement, il ne l’est plus lorsqu’il s’agit des déchets issus de produits manufacturés, ou de la pollution atmosphérique, notamment en ville (carburants automobiles et combustibles).

L’éducation des Mongols reste à faire en matière de déchets polluants ; cependant ils ont beaucoup à nous apprendre de leurs représentations de l’environnement et de leurs pratiques écologiques. Le feu par exemple, est sacré et purificateur. Les conceptions écologiques mongoles et occidentales se rejoignent alors, mais là où nous aurons tendance à nous débarrasser de nos déchets en les jetant au feu afin de purifier notre environnement, les Mongols ne jettent jamais de déchets dans le foyer central de la ger qui pourraient le souiller.

Par ailleurs, les activités des rapaces forment une chaîne de nettoyage où chaque nécrophage a sa spécialité. Les rapaces carnassiers, milans, aigles ou faucons, empêchent la prolifération des petits rongeurs et autres petits mammifères. Les rapaces charognards, vautours, gypaètes barbus et différentes espèces de corbeaux, en nettoyant les carcasses des animaux morts, empêchent, quant à eux, la prolifération des épidémies.

Comment voyage zéro déchet en Mongolie ?

Le voyage zéro déchet est un terme devenu à la mode ces derniers temps et ce n’est pas plus mal. Voyager c’est bien mais être responsable c’est mieux ! Être conscient et soucieux de son environnement lorsque l’on voyage est important. Comme dit plus haut, en Mongolie, la nature est sacrée et nous devons tous nous adapter à elle et la respecter pour que notre passage n’ait aucune conséquence sur sa beauté.

Il existe quelques petites règles parfois de bon sens, parfois de logique qui sont souvent très simples à adopter et peuvent grandement agir pour le bien de l’environnement :

– Utilisez vos couverts plutôt que des couverts jetables en plastique.

– Si vous êtes dans un hôtel, inutile de faire changer vos draps et serviettes tous les jours.

– Privilégiez les marchés locaux plutôt que les supermarchés.

– Refusez les emballages en plastiques ou en paille.

– Munissez-vous d’un sac réutilisable.

– Encouragez les initiatives écologiques.

– Utilisez des gourdes ou des bouteilles réutilisables plutôt que des bouteilles en plastique.

– Emportez avec vous un sac plastique étanche pour la poubelle que vous jetterez ensuite une fois arrivée en ville.

– Ne laissez pas de papier toilette en pleine nature (utiliser votre sac poubelle).

– Ne pas jeter ses mégots de cigarette dans la nature, utilisez des cendriers de poche par exemple.

– Favorisez les mouchoirs en tissu que vous pourrez ensuite laver à la main dans les hôtels…

Outre les comportements zéro déchets à avoir, il est bien de respecter la nature et ceux qui l’habite.

En Mongolie, il n’est pas rare de croiser des animaux sauvages, rares ou non. Respectez ces animaux en les observant de loin, sans crier et sans essayer de les attraper, cela pourra vous offrir de longs moments d’observation uniques et peut être même vous épargner quelques incidents malheureux. N’arrachez pas non plus les fleurs ou plantes sauvages que vous trouverez sur votre chemin et ne détruisez pas les lieux sur lesquels vous dormez surtout en camping. Passer son chemin en ne laissant aucune trace de sa venue est la meilleure façon de respecter ce que la nature vous offre.

Gardons à l’esprit que la Mongolie, on la découvre pour ses paysages naturels encore préservés. Préservons cette nature pour que nous puissions encore longtemps profiter de ces paysages merveilleux et uniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia