La vérité sur Gengis Khan : barbare ou héros ?

On le dépeint souvent comme l’un des chefs de guerre les plus atroces de l’Histoire, répandant le sang sur son passage à travers tout le continent Eurasiatique… Mais Genghis Khan était-il un barbare perfide ou un unificateur qui a posé les bases du monde moderne ? C’est ce que nous allons nous efforcer de déterminer dans cet article issu de données historiques !

Par souci de clarté, les arguments en faveur de Genghis Khan seront écrits en vert, tandis que les arguments en sa défaveur seront en rouge.

 

Tout le monde connait Genghis Khan, le chef de guerre du 13ème siècle dont les guerres ont coûté des millions de vies et n’ont laissé que ruines sur leur passage.

Certes, mais on ne peut pas nier que ce fut l’un des plus grands chefs de l’Histoire. Né Temujin, il était orphelin et sans ressources, mais a réussi à surpasser les dissensions incessantes des clans Mongols pour les unir et forger le plus grand empire
que le monde ait connu, s’étendant du Pacifique jusqu’au cœur de l’Europe.

Carte Empire Mongol

————

A titre d’exemple, à cause de ses invasions et des massacres qui en ont découlé, la Chine du Nord a perdu les deux tiers de sa population !

Il est reconnu que la dynastie Jin a longtemps contrôlé les tribus du nord, les payant pour s’entre-tuer, et les attaquant périodiquement. Quant à la variation démographique, il se peut qu’elle soit due à un mauvais recensement, sans oublier que beaucoup de paysans avaient rejoint l’armée de Khan ! Ces données peuvent donc sembler obsolètes.
 

————

Les armées de Gengis Khan ont rasé des villes entières, massacrant leurs habitants et semant le chaos sur leur passage.

Gengis Khan préférait que les ennemis se rendent et payent un tribut, mais il croyait profondément en la loyauté et les lois diplomatiques. Les villes rasées furent celles qui se sont rebellées après s’être rendues, ou qui ont tué ses ambassadeurs. Sa notion de la justice était stricte.

Armée Mongole Khan

————

De nombreux rapports montrent que la brutalité de son armée dépassait la justice : arracher les enfants du ventre de leur mère, se servir des prisonniers comme boucliers humains, ou remplir les douves des femmes des villes conquises pour soutenir les armes de sièges.

C’est sans doute vrai malheureusement, mais est-ce vraiment pire que ce qu’ont fait d’autres armées du Moyen-Âge ? Certes, cela n’excuse en rien les atrocités commises à cette époque, mais ça tend à faire de Gengis Khan quelqu’un d’ordinaire pour son temps, et non un simple sauvage assoiffé de sang.
Par ailleurs, l’unification des tribus a aboli le kidnapping d’épouses, les femmes mongoles avait une meilleure situation que la plupart. Elles contrôlaient les foyers, pouvaient divorcer de leurs maris, et étaient des conseillères écoutées. Temünjin est resté avec sa première épouse toute sa vie, élevant même le fils peut-être illégitime de celle-ci comme le sien.

————

L’héritage laissé par Genghis Khan fut un désastre : près de 40 millions de morts à travers l’Europe lors des conquêtes de ses descendants. 10% de la population mondiale ! Sans compter les morts dus à la Peste Noire introduite en Europe par le siège de Kaffa par la Horde d’or.

Les rapports faisant état de ces faits ont été écrits plus de cent ans après cette époque, difficile donc de s’y fier à 100%.
Par ailleurs les survivants ont profité des bénéfices issus de l’empire de Gengis.  L’Empire Mongol prônait en effet la tolérance religieuse chez ses sujets, les soldats étaient bien traités, promus au mérite et non selon la naissance, il établit un immense système postal, et appliqua une justice universelle, sans parler de l’apport culturel.

Siège de Kaffa

————

Difficile également de justifier la destruction de Bagdad, la capitale culturelle de l’époque, par Hulagu Khan : bibliothèques, hôpitaux et palais furent brûlés, les canaux d’irrigations furent bouchés…

Il est vrai que Bagdad fut malchanceuse, mais son Calife a refusé de se rendre et Hulagu fut d’ailleurs plus tard puni par Berke Khan pour cette destruction gratuite.
L’obscurantisme n’était pas une tradition mongole. Généralement ils sauvaient les docteurs, les érudits et les artisans des places prises, et les envoyaient partout dans leur royaume, répandant la connaissance à travers le monde.

————

A noter par ailleurs la destruction du Rus de Kiev, laissant son peuple dans le Moyen-Age alors même que la Renaissance se répandait en Europe ?

L’Europe de l’Ouest n’était pas vraiment un lieu de paix à l’époque. La stabilité de l’empire mongol a d’ailleurs permis à la Route de la Soie de prospérer, permettant des échanges commerciaux et culturels entre l’Est et l’Ouest, et de son héritage descendent
la Russie et la Chine, forgées à partir des principautés unifiées. En fait, bien après l’Empire, on trouvait des descendants de Genghis Khan parmi la noblesse dirigeante dans toute l’Eurasie.

————

Chose amusante (si je puis dire) : vous qui êtes en train de lire cet article, vous pourriez très bien être parent avec Gengis Khan. En effet, 16 millions d’hommes descendent aujourd’hui de Gengis Khan, soit 1 sur 200 !

Alors, qu’en pensez-vous ? Le poids historique ou culturel d’un chef peut-il compenser les morts causées par son irrésistible ascension ?

N’hésitez pas à nous donner votre avis dans les commentaires !

 

 

Une réflexion au sujet de « La vérité sur Gengis Khan : barbare ou héros ? »

  1. kodamian dit :

    Merci pour cet article très intéressant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia