Conduire à Oulan Bator : 8 choses à savoir !

Conduire dans un pays étranger, surtout dans une ville encombrée comme l’est Ulaanbaatar, peut être un challenge de tout les instants. Armez-vous de patience, de courage et lisez ce petit guide de survie pour comprendre la façon de conduire si particulière des Mongols, et réussir à se faufiler dans les bouchons de la tentaculaire capitale mongole.

Puis-je conduire aujourd’hui ? une question de numéro de plaque

Conduire aujourd'hui : une question de plaque d'immatriculation

La première chose à faire avant de prendre le volant, c’est vérifier si votre véhicule est autorisé à circuler en ville ce jour. En effet, Oulan Bator a été crée à l’origine pour accueillir 400,000 habitants. Aujourd’hui la ville frôle les 1,300,000 résidents, le taux d’équipement en véhicules est très important, et les bouchons posent de très gros problèmes. La municipalité a donc instauré un système de conduite alternée afin de limiter le nombre de véhicules autorisés à rouler.

Le système est très simple : si le numéro de votre plaque minéralogique se termine par 1 ou 6, vous n’êtes pas autorisés à circuler le lundi, 2 et 7, le mardi, etc.

Si vous conduisez en ville un jour où vous n’êtes pas autorisés, vous pouvez être certain de finir la journée avec une amende : la police veille.

 

Conduite à droite ou conduite à gauche ?

Conduite à droite ou conduite à gauche ?

Ca y est vous êtes au volant de votre voiture, mais de quel côté est placé ce volant !
En Mongolie, il y a en effet au moins autant de voitures qui ont le volant à droite que de voitures qui ont le volant à gauche. Une explication à cela : le marché de l’automobile dans le pays est principalement un marché de l’occasion, et le côté où se trouvera votre volant dépendra donc du pays d’origine de votre voiture. Les véhicules venant du japon ou de Hong Kong par exemple auront le volant à droite, tandis que celle venant de la Corée du sud ou des États-Unis l’auront à gauche.

Une fois que l’on sait cela, on se rassure, si vous avez le volant à gauche vous êtes tout bon, et c’est bien du côté droite de la route que l’on conduit !

 

Et le dépassement alors, par la droite ou par la gauche ?

Et le dépassement alors, par la droite ou par la gauche ?
Vous êtes du bon côté de la route, avec un volant à gauche… tout va bien. Mais voilà que l’on vous double indifféremment par la droite ou par la gauche. Les voitures défilent dans tous les sens, les 2 voies se transforment en 4 voies… Si vous avez la malchance de conduire pendant le Naadam, vous vous apercevrez que certaines artères (pour aller au champ de courses par exemple) se transforment en 11 voies, tout le monde essayant d’avancer en circulant sur les pistes longeant la route principale, et bien sûr en essayant de se rabattre sur votre voie lors des passages de ponts par exemple. Il faut alors apprendre à jouer des coudes, et du volant pour se frayer un passage, et oublier pour un temps son civisme, sinon, vous risquez de rester bloqué.

 

Le passage aux feux de circulation

Le passage aux feux de circulation
Là encore, le passage des feux risque d’en surprendre plus d’un, car la règle diffère légèrement de ce dont nous avons l’habitude. Supposant que le feu fonctionne, voici le code routier en Mongolie :

Au vert : C’est le moment d’y aller mais la file n’avance pas, alors on s’énerve et on klaxonne

À l’orange : On a bien attendu pendant que le feu était au vert, et il passe déjà à l’orange. Une seule solution, il faut accélérer !

Au rouge : Vous restez coincés au milieu du croisement, et vous comprenez enfin pourquoi personne ne pouvait avancer quand le feu était vert.

 

Le sens des  priorités

Le sens des  priorités

Peut être la plus grosse différence avec la conduite en Europe, la priorité n’est pas à droite, ni à gauche, mais souvent au plus culotté, et dépend surtout du véhicule que vous possédez.

Vous l’aurez deviné : priorité au bus ! Les bus à Ulaanbaatar sont souvent dans un mauvais état, et les chauffeurs sont les plus culottés. Ils se rabattent sur votre voie sans se soucier que vous étiez en train de le dépasser et vous oblige à vous serrer sur la voie d’en face ou de ralentir pour vous replacer derrière au risque de voir votre voiture engloutie. Dès que vous voyez un bus, il faut avoir une vigilance maximale.

Après les bus, la priorité est souvent donnée soit aux gros 4×4 soit aux plus vétustes des voitures qui ne sont plus à une rayure près. Les propriétaires de voitures de milieu de gamme en bon état sont souvent les moins entreprenants de peur d’abîmer leur voiture qui constitue un gros investissement.

Si vous n’êtes pas du genre kamikaze au volant, alors prenez votre mal en patience, peut être aurez-vous la chance que quelqu’un vous laisse passer… un jour peut être.

 

Les passages piétons

Les passages piétons
Malheureusement, dans le classement des priorités, celui qui a le plus petit et le plus fragile des véhicules reste le piéton avec ses 2 jambes. Ne pensez pas que parce que vous êtes sur un passage piéton, les voitures vont s’arrêter pour vous laisser passer.

Les Mongols à pieds sont pourtant très téméraires, et il vous faudra une vigilance de tous les instants pour éviter les personnes courant au milieu de la voie pour essayer de traverser les avenues.

 

Les limitations de vitesse

Les limitations de vitesse
Normalement limité à 50km/heure sur les axes principaux en ville, et même à 20km/heure dans les zones résidentielles, vous vous apercevrez que les Mongols, quand ils le peuvent (la nuit par exemple), aiment bien faire quelques excès. Restez donc vigilants même quand la circulation est fluide. N’oubliez pas également que la chaussée peut être à certains endroits dans un très mauvais état, et qu’en allant trop vite, vous risquez de ne voir que trop tard le nid de poule (que dis-je, d’autruche) au milieu de la voie.

Récemment, la municipalité a part ailleurs installé de nombreuses caméras en ville, et la répression s’est accrue. Les amendes sont désormais, comme en France, envoyées directement à votre domicile. En espérant que cela limite certaines ardeurs !

 

Le Klaxon, mon meilleur ami

Le Klaxon, mon meilleur ami
L’utilisation du klaxon dans cette jungle urbaine demeurera votre allié. N’allez pas croire que les chauffards klaxonnent uniquement pour rouspéter, on l’utilise aussi systématiquement pour annoncer sa présence et donc le danger éventuel que l’on peut représenter. Si vous doublez un bus ou un camion, vous pouvez klaxonner tout en faisant cela, afin d’avertir le chauffeur du véhicule de votre passage. Si un piéton vous semble avoir un comportement dangereux, alors pareillement un coup de klaxon peut suffire à ce qu’il réalise que vous n’allez pas ralentir et se rétracte.

Pour résumer n’ayez pas peu de faire du bruit dans une zone résidentielle, klaxonnez !

 

Beaucoup d’étrangers, et même des Mongols n’osent pas s’aventurer sur les routes de la capitale. Pourtant avec un peu d’expérience et beaucoup de vigilance ce nouveau style de conduite, pour le moins sportive, peut s’avérer excitant.

Pour les plus calmes, on s’en sort également en évitant certains créneaux horaires. Préférez par exemple de vous rendre tôt au travail (avant 8H30) et partez tôt, idéalement avant 17H00. Pour vos courses, vous devriez être tranquilles en vous y rendant le week end, en matinée. Un Dimanche à 10H00 par exemple, vous serez toujours au calme.

2 réflexions au sujet de « Conduire à Oulan Bator : 8 choses à savoir ! »

  1. Diane Solongo dit :

    bonjour, j’ai conduit 6 ans en Mongolie alors je connais bien ! très bon article ! juste une précision, si jamais vous avez un accrochage meme si c’est au milieu d’une rue, ne bougez surtout pas ! attendez la police où vous êtes, autrement vous aurez tous les torts, les mongols le savent bien et vous disent de bouger…. c’est arrivé à une de mes connaissances !

    1. admin dit :

      Oui, en effet. Pour les assurances notamment il ne faut pas déplacer son véhicule et attendre l’arrivée de la police pour le constat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia