Les faits que vous ignoriez sur le Désert de Gobi

S’étendant entre la Mongolie et le nord de la Chine, le désert de Gobi est le lieu de prédilection des voyageurs avides de liberté et de grands espaces. Si cette étendue de sable est connue pour sa beauté qui témoigne des merveilles de la nature, elle recèle également d’innombrables faits intéressants qui sont encore peu connus jusqu’à ce jour. Pour tenter d’y remédier, Horseback Mongolia en a listé quelques-uns :

 

Gobi n’est pas un nom mongol

 

Contrairement à ce que l’on peut penser, le mot « Gobi » n’est pas un nom mongol ! En effet, il provient du nom chinois « Gebì » qui signifie « désert », pour la bonne et simple raison que celui-ci est partagé entre la Mongolie et la Chine. D’ailleurs, si l’on s’attarde sur une carte, on remarque que la majeure partie du désert appartient à la Chine. Il se trouve dans la région autonome de Mongolie intérieure qui est la troisième plus grande province de Chine (à ne pas confondre avec le pays!).

 

Le plus grand désert de l’Asie

 

Avec une superficie estimée à 1 300 000 km2, le désert de Gobi représente le plus grand de toute l’Asie. Quant au classement des plus grands déserts du monde, on le trouve à la 5e place après l’Antarctique, l’Arctique, le Sahara et le Désert d’Arabie.

Dunes désert de Gobi

 

Le désert le plus froid au monde

 

Beaucoup ignorent que le Gobi a également la réputation d’être le désert le plus froid au monde. Durant l’hiver, la température peut descendre jusqu’à -40 °C ! Il détient en outre le record de l’amplitude thermique, étant donné que l’écart de température entre les deux saisons, à savoir l’été et l’hiver, peut atteindre 90 °C !

 

Du sable, mais pas que !

 

Quand on parle de désert, on a tendance à imaginer une immense étendue de sable. Mais ce qui fait la particularité du désert de Gobi, c’est que seulement 5 % de son étendue est constituée de sable. Notons que ces 5 % comprennent les deux fameuses dunes que sont Khongor-els au sud et Mongol-els à l’ouest.

Désert de gobi pierres

 

Le paradis des paléontologues

 

Le 21 août 2016, une équipe de scientifiques japonais de l’Université d’Okayama, avec la collaboration de l’institut de paléontologie et de géologie de l’académie des sciences mongoles, ont révélé l’existence de l’une des plus grandes traces de dinosaure jamais découvertes jusqu’à ce jour. Cette empreinte se trouvait dans une couche géologique datant du crétacé supérieur, entre 70 et 90 millions d’années avant notre ère !

Fossiles dinosaures desert gobi

Et vous, avez-vous déjà mis les pieds dans ce désert mythique ? N’hésitez pas à raconter vos anecdotes dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia