Les 5 boissons traditionnelles les plus consommées en Mongolie

Voyager c’est partir à la découverte d’une autre culture et de modes de vie différents. Dans cette optique, goûter aux spécialités culinaires d’un pays fait partie intégrante du voyage. Alors que la nourriture fait souvent partie des préoccupations principales des voyageurs, on oublie souvent les boissons. Pourtant, les Mongols ont de nombreuses spécialités que le voyageur pourra tester tout au long de son voyage. Florilège.

Airag mongol

L’Airag ou le lait de jument fermenté est sûrement la boisson qui symbolise le mieux la Mongolie. Si vous avez la chance de découvrir le pays l’été, vous ne manquerez pas d’occasions de goûter ce breuvage si particulier. L’airag se confectionne donc à partir de lait de jument que l’on mélangera avec du ferment de l’année précédente dans une grande poche en peau de vache (Khökhüür) et que l’on va battre. Cela donne une boisson à la saveur acide, mais très rafraîchissante et est faiblement alcoolisée (environ 2 à 3% d’alcool)
La préparation se fait tout au long du mois de juin, et l’airag nouveau doit être prêt pour le Naadam où il sera consommé en très grande quantité par tous les mongols. Lorsque l’on vous en servira, vous devrez au minimum, et par politesse, accepter le bol d’airag de votre main droite, la gauche soutenant votre coude, votre poignet ou encore votre main droite. Vous porterez alors le bol à vos lèvres. Si la boisson vous déplait vous pourrez simplement faire le geste, et rendre le bol à la personne qui vous l’a servi.

 

Thé au lait en Mongolie

Le Suutei tsai ou le thé au lait est la boisson la plus consommée de Mongolie, et elle vous sera proposée à chaque fois que vous visiterez une famille mongole. Une fois dans la yourte, c’est d’ailleurs la première chose que l’on vous servira, et vous devrez accepter le bol ou la tasse de thé au lait avec votre main droite (de la même manière que pour l’airag) et la porter à la bouche avant même de pouvoir la poser sur la table.
Le thé au lait se fabrique à partir de lait de vache que l’on mélange à de l’eau et dans lequel les Mongols font tremper des feuilles de thé noir. Ce thé est légèrement salé, et sert parfois de base de soupe pour les Mongols, par exemple pour le banshtai tsai, le thé aux raviolis.

 

Arkhi boisson Mongolie

L’Arkhii ou la vodka de lait est la vodka traditionnelle mongole. Elle est distillée à base de de tairag (yaourt) fermenté. Plus le yaourt sera acide, plus le taux d’alcool de l’arkhii sera élevé, en moyenne 15 à 20%. Toutes les familles nomades possèdent un alambic leur permettant de distiller ainsi le yaourt (lait de vache). La production de cet alcool a lieu principalement en été, mais il est consommé pendant toute l’année. Les Mongols aiment le boire encore chaud, tout de suite après le processus de distillation.
Comme pour l’airag, vous devrez accepter le verre que l’on vous proposera, de votre main droite, et, au moins, porter le verre aux lèvres.

 

Vodka Chinggis Mongolie

La Vodka. Difficile de parler des boissons les plus consommées en Mongolie, sans évoquer la vodka. La vodka ne peut pas être considérée comme une boisson traditionnelle, ayant été exporté par les Russes pendant la période communiste, mais elle est aujourd’hui l’alcool le plus largement consommé du pays. Les Mongols en consomment en moyenne 2 bouteilles par mois et par habitant, et le pays compte des centaines de distilleries.
La vodka Mongole est distillée à partir de blé, et on dénombre ici de très nombreuses marques. Les plus réputées sont la Black Chinggis, Gold Chinggis, la Bolor, la Soyombo ou encore la Khar Suvd, et le taux d’alcool est environ de 36%.
Le rituel d’acceptation de la vodka est le même que pour l’airag ou l’arkhii, précisons juste ici qu’à chaque fois qu’une famille vous invitera chez elle, il y aura traditionnellement 3 passages d’alcools. Se servant d’un seul verre, le maître de maison servira chaque invité à son tour, en commençant par l’homme le plus âgé du groupe. L’invita lui rendra alors le verre qu’il aura préalablement au moins porté à la bouche, et votre hôte le remplira à nouveau à ras-bord, y rajoutant une goutte symbolique si vous n’avez rien bu, avant de servir son deuxième invité.
Vous noterez également que très souvent, les mongols, au lieu de porter leur verre à la bouche, trempent seulement l’annulaire de la main droite dans la vodka. Ensuite, par trois fois, au dessus de leur tête, ils font des offrandes d’alcool aux esprits en faisant une sorte de pichenette avec leur pouce et annulaire.

 

Chatsarganii Juus Mongolie

Le Chatsarganii juus ou le jus d’argouses est le jus préféré des Mongols, consommé froid ou chaud, et pourrait être considéré comme “l’or orange” de la Mongolie. Les Mongols font bouillir cette baie dans l’eau et en consomment de grandes quantités sous forme de jus ou encore de thé. Cette baie, le fruit le plus riche en vitamine C (il comporte 8 fois plus de vitamines qu’un kiwi), pousse principalement à l’état naturel dans la province d’Uvc, à l’ouest de la Mongolie.
On trouve quelques productions industrielles dans la région d’Ulaanbaatar, cette baie étant également utilisée dans de nombreux produits cosmétiques. 
L’odeur peut parfois déplaire, mais le goût est vraiment très intéressant. Les concentrés de jus que l’on trouve dans le commerce sont souvent trop forts en goût et riches en vitamines, et peuvent être coupés avec de l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
Recevez en exclusivité les dernières infos de l'agence Horseback Mongolia ainsi que des bons plans pour votre prochain séjour !
Votre nom
Votre Email
2016 (C) Horseback Mongolia